N'éteins pas la lumière, de Bernard MINIER

Publié le par Le Monde de Sylvie

N'éteins pas la lumière, de Bernard MINIER

RESUME

Christine Steinmeyer croyait que la missive trouvée le soir de Noël dans sa boîte aux lettres ne lui était pas destinée. Mais l’homme qui l’interpelle en direct à la radio, dans son émission, semble persuadé du contraire... Bientôt, les incidents se multiplient, comme si quelqu’un avait pris le contrôle de son existence. Tout ce qui faisait tenir Christine debout s’effondre. Avant que l’horreur fasse irruption. Martin Servaz, de son côté, a reçu par la poste la clé d’une chambre d’hôtel. Une chambre où une artiste plasticienne s’est donné la mort un an plus tôt. Quelqu’un veut le voir reprendre du service... ce qu’il va faire, à l’insu de sa hiérarchie et de ses collègues. Et si nos proches n’étaient pas ce que nous croyons? Et si dans l’obscurité certains secrets refusaient de mourir? Non, n’éteignez pas la lumière, ou alors préparez-vous au pire... Après les grands succès de Glacé et du Cercle, Bernard Minier revient avec un thriller sur la manipulation et l’emprise, en explorant nos cauchemars les plus intimes, nos phobies et nos obsessions... ...

 

Mon Avis

Troisième opus des aventures de Martin Servaz que nous retrouvons ici en piteux état puisque séjournant dans une maison de repos pour policiers convalescents... Il est en arrêt de travail car très affaibli psychologiquement, à l'issue des événements du précédent récit "Le cercle" (lien vers ma chronique ici).

Si l'action est présente dans cette intrigue, c'est la part psychologique qui prend la plus large place. Le harcèlement et la manipulation sont les thèmes principaux qui donneront le fil conducteur. Le contexte est ici original et fort instructif puisque l'histoire se déroule dans le milieu des spationautes et autres conquérants de l'espace.

Contrairement aux 2 précédents opus, Servaz est un peu en retrait et c'est le personnage de Christine qui tient le premier rôle dans cette histoire. Je ne veux pas dévoiler ses péripéties mais vraiment, on suit son parcours avec stress et angoisse tant la crédibilité est forte - manipulations perverses, mensonges, trahisons, tout est finalement si simple à mettre en place ; ça donne froid dans le dos, chacun peut en être victime à coup sûr... non, non, je ne "paranoïe" pas, aujourd'hui grâce aux outils que nous utilisons, aux médias, aux réseaux, la porte est grande ouverte aux malveillants.

Tous les ingrédients d'un très bon thriller sont réunis ici : la qualité de l'intrigue et ses nombreux renversements de situation, les personnages sont affûtés, l'écriture est parfaite, le rythme va crescendo jusqu'à la fin soignée et qui laisse entrevoir une suite.

Nul besoin d'épiloguer sur le talent de Bernard Minier dont je ne doutais déjà pas ! Ses trois excellents thrillers le classent désormais dans la cour des grands tels Thilliez, Giebel et autres Grangé.

Vivement la suite !

Publié dans J'ai beaucoup aimé

Commenter cet article

Emma 26/01/2015 09:04

Et ben, tu es très enthousiaste, il me semblait avoir lu pas mal de déceptions. La part psychologique qui a la plus grande place, ça m'intéresse.... Bon, ne nous emballons pas, je vais déjà commencer par le premier acheté lors de Toulouse Polars du Sud.

Le Monde de Sylvie 27/01/2015 14:22

Avec "Glacé", tu ne seras pas déçue. Ambiance très glauque et nombreux rebondissements...