Pourvu que ça brûle, de Caryl FEREY

Publié le par Le Monde de Sylvie

Pourvu que ça brûle, de Caryl FEREY

RESUME

De la Nouvelle-Zélande à l'Australie en passant par l'Indonésie, la Jordanie, le Chili ou les Etats-Unis, un carnet de route très rock, l'autoportrait en noir et blanc de l'auteur de Zulu, Mapuche et Condor, Caryl Férey, chantre du thriller engagé, avec qui la réalité devient fiction survoltée.

Pourvu que ça brûle, de Caryl FEREY
Pourvu que ça brûle, de Caryl FEREY

Mon Avis

Comment dire ?... Ce livre est un bonbon, une cerise sur les gâteaux livresques de Caryl Ferey… Si comme moi, vous avez dévoré ses thrillers engagés, si vous aimez le personnage rock’n’roll et la verve qui va avec, alors vous vous délecterez de ce récit à la fois intime, drôle et grave.

Il vaut mieux avoir déjà lu Cary Ferey pour vous lancer dans cette lecture car c’est véritablement un carnet de route de ses précédents ouvrages. On est bien loin de l’autobiographie (ça ferait un peu tôt quand même !), il s’agit ici de marcher sur les traces d’un parcourt atypique et de découvrir la genèse d’œuvres modernes, qui sont aussi divertissantes qu’instructives…

Nous voilà donc dans la vie de baroudeur de Caryl Ferey, de Montfort-sur-Meu à Valparaiso en passant par Cape Town et ses townships.

Pourvu que ça brûle, de Caryl FEREY
Pourvu que ça brûle, de Caryl FEREY
Pourvu que ça brûle, de Caryl FEREY

Au fil des rencontres, Caryl Ferey s’imprègne, se nourrit et finalement tisse les toiles de ses prochains romans ; accompagné de potos (qui ont forcément beaucoup d’humour au vu des surnoms dont l’auteur les affuble !!), il écume non seulement des lieux empreints d’histoires mais aussi les comptoirs de bars, de loin le meilleur réseau social universel !! Les anecdotes sont truculentes, éthyliquement incorrectes mais ce haut lieu d’échanges qu’est le bar, se révèle être au cœur de la vie du monde… J’ai adoré et beaucoup rit des pérégrinations de notre écrivain-voyageur… Je l’ai beaucoup envié aussi car pour avoir une telle liberté de vie et de ton, il faut prendre des risques, rester dans une forme d’inconscience naturelle et forcément se tenir hors des rouages et des dictats de la société. Quel courage d’oser l’aventure pour atteindre son graal… devenir écrivain !!

Un périple loin de s’attacher aux aspects touristiques car ce n’est pas cela que recherche l’auteur. Lui, ce sont les gens qui l’intéressent, leur mode de vie, leurs pensées, leurs aspirations et leurs combats…

Pourvu que ça brûle, de Caryl FEREY
Pourvu que ça brûle, de Caryl FEREY

« Le lieu du crime est un passage obligé pour un polar; pour donner un intérêt à ce type de scène, je cherche un détail, une vision légèrement décalée, voire poétique, susceptible de surprendre le lecteur. »

 

Quel plaisir de découvrir l’histoire derrière l’histoire d’un livre… avec un style plein d’humour (autant à l’écrit qu’à l’oral car quelle poilade d’aller l’écouter !!), des coups de gueules et des révoltes face aux injustices, et puis par-delà les débordements, c’est un écrivain au grand cœur (de rocker !) que nous suivons… Ce récit comme les autres de Caryl Ferey exhalent l’amour, l’amitié et la tendresse malgré la violence des thèmes et des situations.

« Nous sommes tous liés les uns aux autres. Quand un peuple disparait, c’est une autre façon de penser le monde qui disparait, complémentaire, peut être salvatrice, et je ne suis pas sûr que s’enrichir coûte que coûte en salopant la terre qui nous fait vivre soit la manière la plus fine. »

Un grand coup de cœur pour cet autoportrait décalé et tout en dérision parfois… Merci Caryl pour les passions et les engagements véhiculés à travers tes écrits et surtout, continue de nous gratifier de cette belle plume, poétique et rock’n’roll à la fois…

Publié dans J'ai adoré !!!

Commenter cet article

Angelilie 31/03/2017 11:49

beau blog. un plaisir de venir flâner sur vos pages. une découverte et un enchantement.N'hésitez pas à venir visiter mon blog. au plaisir

Le Monde de Sylvie 31/03/2017 18:51

Merci pour ce compliment qui fait bien plaisir... bien sûr que je vais aller en visite chez toi ! A bientôt...