Alabama 1963, de Christian NIEMIEC et Ludovic MANCHETTE

Publié le par Livres Emois Livres et Vous

Alabama 1963, de Christian NIEMIEC et Ludovic MANCHETTE

RESUME

Birmingham, Alabama, 1963. Le corps sans vie d'une fillette noire est retrouvé. La police s'en préoccupe de loin. Mais voilà que d'autres petites filles noires disparaissent...
Bud Larkin, détective privé bougon, alcoolique et raciste, accepte d'enquêter pour le père de la première victime. Adela Cobb, femme de ménage noire, jeune veuve et mère de famille, s'interroge : "Les petites filles, ça disparaît pas comme ça..."
Deux êtres que tout oppose. A priori.

Alabama 1963, de Christian NIEMIEC et Ludovic MANCHETTE

Mon Avis

Énorme succès de la rentrée littéraire 2020, ce livre avait tout pour me plaire : une chouette couverture, un saut dans une période de l’histoire passionnante, la perspective de faire connaissance avec deux personnages atypiques et de passer un très bon moment de lecture d’après les nombreux retours positifs que je lisais.
Alors, oui ça se lit bien et vite (faut dire qu’avec tous ces dialogues, les pages défilent) MAIS… je n’ai pas aimé la légèreté avec laquelle le sujet du racisme et des disparitions sont traitées. Une légèreté qui se traduit par un humour poussif (selon moi) et surtout par la parfaite incompétence de Bud Larkin, le détective. On ne peut pas dire qu’il soit très intuitif ni même qu’il fasse preuve de la moindre méthode dans sa façon d’enquêter. On ne peut pas dire non plus que la pugnacité soit son point fort… chez lui, seul le coude est fort ! Heureusement, il est assisté par Adela Cobb, sa femme de ménage noir bien plus affûtée que lui (mais il faut dire que ce n’est pas compliqué !). 

Alabama 1963, de Christian NIEMIEC et Ludovic MANCHETTE

Du côté de l’intrigue, je l’ai trouvé plutôt conventionnelle, un peu trop parsemée des clichés ségrégationnistes de l’époque (une réalité bien sûr, mais pas forcément amenée avec finesse dans ce polar). La chute surprend certes, mais elle est un peu précipitée. Tout est traité superficiellement, j’ai eu l’impression que les auteurs avaient choisi de miser sur les interactions entre les personnages afin de les mettre en scène… pour une future adaptation peut-être… 
Côté écriture, cela souffre un peu de simplicité. Il n’y a pas de style qui se dégage, et c’est assez normal puisque le récit est principalement constitué de dialogues. Trop peu de narration pour poser les lieux, les personnages, l’ambiance et le contexte à mon goût, c’est assez dommage car ça rend le récit assez peu immersif.

Alabama 1963, de Christian NIEMIEC et Ludovic MANCHETTE

Au final, entre le peu d’attachement aux personnages, le classicisme de l’enquête et l’écriture sans caractère, je n’ai pas été séduite par ce livre, pourtant plébiscité. Je l’ai trouvé plutôt banal et je reste d’ailleurs très étonnée du succès qu’il rencontre… un petit mystère…

Infos Auteurs

Alabama 1963, de Christian NIEMIEC et Ludovic MANCHETTE

Christian Niemiec et Ludovic Manchette sont tous les traducteurs : ils adaptent en français les dialogues de séries et de films, essentiellement américains.
Ils ont co-écrit "Alabama 1963" (Cherche Midi, 2020), leur premier roman.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article