Brunetti et le mauvais Augure, de Donna LEON

Publié le par Le Monde de Sylvie

RESUME

BrunettiVenise, un été de canicule. Le commissaire Brunetti ne rêve que de se retirer dans la fraîcheur des montagnes en famille à l’abri des hordes de touristes quand l’inspecteur Vianello lui confie ses soucis : sa tante, une vieille dame crédule, obsédée par les horoscopes, divinations et prédictions en tous genres, retire de grosses sommes d’argent et il soupçonne un gourou peu scrupuleux de lui extorquer des fonds. Brunetti accepte de lui prêter main-forte et leur enquête informelle les conduit chez le mystérieux Stefano Gorini. Mais leurs efforts tournent court quand un greffier est victime de meurtre, anéantissant les espoirs de Brunetti de passer quelques vacances bien méritées...

 

Mon Avis

J'étais très curieuse de découvrir ce livre puisque depuis des années, je vois les nombreux livres de Donna Leon orner les vitrines des librairies. Rendez-vous raté pour cette fois, je n'ai absolument pas accroché, ni à l'histoire, ni aux personnages...

Je n'ai vu aucune inspiration dans ce livre, que ce soit au niveau de l'enquête (que l'on attend désespérément et qui surgit enfin vers la page 160 !) ou au niveau du héros que j'ai trouvé très banal, voire ennuyeux.

Que de longueurs dans le récit ! Qu'il fasse très chaud à Venise en plein été n'est aucunement surprenant, mais que l'auteure en sature ses pages sur le sujet tentant ainsi de faire du remplissage m'a profondément agacée ! Etait-elle tant en manque d'inspiration ? Je me demande au final si l'objet de ce livre était vraiment d'y développer une intrigue. J'ai plutôt l'impression que le but était de promouvoir Venise, ville qui semble chère au cœur de l'auteure . Mais dans ce cas, il y a un autre style d'ouvrage qui serait plus à propos... un guide touristique !

Pour en revenir à l'intrigue, bien entendu, elle a rehaussé mon intérêt pour ce livre lorsqu'elle a démarré. Mais il était déjà trop tard, et au bout du compte, son déroulement n'offrait guère d'originalité non plus.

Au final, je me suis beaucoup ennuyée, j'ai faillit abandonner aux alentours de la page 100 mais je suis allée au bout quand même.

De la sélection proposée, c'est pour l'instant, le moins bon livre que j'ai lu.

 

 

Publié dans Les déceptions !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Emma 10/09/2014 08:56

Je n'ai jamais rien lu d'elle, mais je ne lirai pas celui là, déjà Venise ne m'intéresse pas du tout !

Le Monde de Sylvie 10/09/2014 12:27



Je te comprends... moi non plus, Venise n'est pas trop ma tasse de thé...