Juste une Ombre, de Karine GIEBEL

Publié le par Le Monde de Sylvie

RESUME :

Juste une ombreTu te croyais forte. Invincible. Installée sur ton piédestal, tu imaginais pouvoir régenter le  monde.

Tu manipules ? Tu deviendras une proie.

Tu domines ? Tu deviendras une esclave.

Tu mènes une vie normale, banale, plutôt enviable. Tu as su t imposer dans ce monde, y trouver ta place.

Et puis un jour... Un jour, tu te retournes et tu vois une ombre derrière toi. À partir de ce jour-là, elle te poursuit. Sans relâche.

Juste une ombre. Sans visage, sans nom, sans mobile déclaré.

On te suit dans la rue, on ouvre ton courrier, on ferme tes fenêtres. On t'observe jusque dans les moments les plus intimes.

Les flics te conseillent d'aller consulter un psychiatre. Tes amis s’écartent de toi.

Personne ne te comprend, personne ne peut t'aider. Tu es seule.

Et l'ombre est toujours là. Dans ta vie, dans ton dos.

Ou seulement dans ta tête ?

Le temps que tu comprennes, il sera peut-être trop tard...

 Tu commandes ? Apprends l obéissance.

Tu méprises ? Apprends le respect.

Tu veux vivre ? Meurs en silence...

 

Mon Avis

Ce thriller psychologique d'une grande intensité nous amène aux confins de la manipulation, entre folie et paranoïa car le doute ne quitte le lecteur qu'aux ultimes lignes de ce récit… Si le thème n'est pas forcément original, la façon de le traiter l'est car l'héroïne, Cloé Beauchamp, n'est pas à proprement parlé, la pauvre victime sur laquelle on s'apitoie... Ambitieuse au point d'écraser et de pourrir la vie des autres, hautaine et snobe, égoïste et caractérielle... bref, on ne s'attache pas beaucoup à elle au départ tellement elle est pénible et désagréable. Mais reste juste cette ombre qui la guette...qui la suit... qui s'introduit chez elle et déplace ses affaires... de quoi déstabiliser cette femme si sûre d'elle et la rendre folle de peur, alors... illusion ou réalité ? L'ensemble de son entourage reste sceptique face à cette ombre que seule Cloé voit, il met en doute et minimise, pour finalement la prendre pour une folle au fur et à mesure que sa terreur augmente. Seul un policier tout aussi cinglé, va s'intéresser à son cas.

L'intrigue est parfaitement construite car le lecteur est sans cesse dérouté de ses certitudes. Avec ses chapitres courts, le récit tient en haleine et il est difficile de poser le livre tellement les doutes reviennent assaillir le lecteur, et tellement le rythme est prenant. Les personnages sont extrêmement forts, et si Cloé nous agace au départ, mieux la connaître au fil du récit nous réservera quelques surprises et la rendront forcément plus attachante. Quant à Gomez, le policier, ce personnage est exceptionnel, je l'ai adoré tout cabossé qu'il était avec ses plaies béantes et sa part de folie.

Avec ce récit, Karine Giebel vient tout simplement triturer l'esprit du lecteur autour des relations humaines : la séduction qui engendre la dépendance et l'asservissement, le pouvoir pour obtenir la soumission, la manipulation pour affaiblir et détruire... Cette auteure est absolument machiavélique dans les intrigues qu'elle nous concocte... que de perversité et de sadisme... C'en est déroutant !

 

A noter que ce livre a été lu dans le cadre du Challenge "GIEBEL OR NOT GIEBEL" organisé par Dub et Phooka de BookenStock

Challenge2 

 

 

Publié dans J'ai adoré !!!

Commenter cet article

Anne 31/08/2013 12:13

Convaincue! je le mets sur ma PAL de rentrée!

Le Monde de Sylvie 01/09/2013 09:42



Tu ne le regretteras pas ! Bonne lecture !



Dup 30/08/2013 21:55

Tu en parles très bien, ta chronique a fait resurgir tout le bien que j'avais pensé de cette lecture !

Le Monde de Sylvie 01/09/2013 09:44



Merci du compliment ! Faut dire que ce bouquin est excellent...



Annie 30/08/2013 11:10

Tu donnes envie de plonger dans le doute ... je vais voir si je trouve un de ses bouquins à la médiathèque
Bises

Le Monde de Sylvie 30/08/2013 12:59



C'est sans temps mort, et haletant de bout en bout ! Bonne lecture ! Bises



Pascale 29/08/2013 21:09

Salut Sylvie. C'est le premier de tes billets que je lis et voilà que tu me donnes déjà envie de m'y plonger. Je vais attendre avant de lire tes billets suivants. Bises et bonne soirée.

Le Monde de Sylvie 29/08/2013 21:18



Hello Pascale ! Ce thriller-là, c'est encore du lourd ! Vraiment, elle m'épate cette Karine Giebel... J'ai encore quelques chroniques de retard, mais ça va venir... Bisous à toi !