Le Cercle, de Bernard MINIER

Publié le par Le Monde de Sylvie

RESUME

LE-CERCLE minierJuin 2010. Le commandant Martin Servaz reçoit un énigmatique e-mail. Julian Hirtmann, le mystérieux pensionnaire de l'Institut psychiatrique Wargnier, dont personne ne sait, depuis son évasion il y a dix-huit mois, s'il est vivant ou mort, serait-il de retour ?

Pendant ce temps, à une dizaine de kilomètres, un professeur de civilisation antique est assassiné, un artiste suédois brûlé vif, un éleveur de chiens dévoré par ses animaux. Que se passe-t-il autour de Marsac et de ce cercle d'étudiants qui réunit l'élite de la région et dont Servaz a fait partie ?

Aidé par Espérandieu et Irène Ziegler, Servaz va découvrir l'existence d'un jeu sinistre et rouvrir de terribles blessures. Confronté à un univers terrifiant de trahison, de bestialité, de perversité et d'intelligence, il n'en sortira pas indemne. Il devra également protéger ceux qu'il aime de la menace Hirtmann, à commencer par Margot, sa fille, étudiante à Marsac.

Mais l'ennemi n'est jamais là où on l'attend...

 

 

Mon Avis

Avec ce second thriller, Bernard Minier nous plonge dans une enquête complexe, mais intelligente et passionnante de bout en bout tant les rebondissements sont multiples. Encore une fois, l’auteur crée immédiatement une ambiance glauque et oppressante avec son premier chapitre. Le ton est donné, ce sera noir, très noir…

Il en profite également pour peaufiner ses personnages récurrents avec virtuosité et c’est un élément déterminant pour le récit. Cette nouvelle enquête est l’occasion de confronter le commandant Servaz avec son passé. La réapparition de son grand amour de jeunesse, de son meilleur ami et le retour sur des lieux si emblématiques de sa passion, feront resurgir les souvenirs (parfois imprécis) et rouvrir quelques plaies restées béantes… Servaz apparaît au lecteur comme profondément humain et faillible, bien loin d’un flic super héros. Il est solitaire, vit constamment sur le qui-vive depuis la fuite de JH à la suite de sa précédente enquête, mais c’est un homme pugnace et sensible, qui poursuit sa quête et prend à bras le corps cette nouvelle enquête.

 

Difficile de s’attarder sur l’histoire sans trop en divulguer … On sent le cheminement méthodique du récit avec des pointes de tension extrême. L’enquête est cohérente avec juste ce qu’il faut pour laisser à chaque piste, une ouverture, un doute qui occasionne (ou pas) un revirement… Et tout ceci, avec l’ombre d’un serial killer en fuite qui plane et les caprices d’une météo qui se déchaîne. Minier réussit avec maestria à tenir le lecteur accroché à son livre jusque tard le soir… et gare aux réveils qui sonnent tôt ! J’aurais dû le lire pendant mes vacances et pas pendant la semaine de la rentrée et de la reprise ! 

Publié dans J'ai adoré !!!

Commenter cet article