Les Ames Perdues d'Angelkov, de Linda HOLEMAN

Publié le par Le Monde de Sylvie

Les âmes perduesRESUME :

Troisième ouvrage que je reçois de France Loisirs pour une lecture Top Lecteurs. Ce livre devrait normalement sortir au printemps prochain. Il raconte l'histoire d'Antonina, femme d'un riche propriétaire Russe, qui voit sa vie s'écrouler suite au rapt de son fils par des inconnus. Désespérée et lâchée par son mari, qui sombre peu à peu, elle va devoir trouver des ressources qui lui permettront de surmonter cette absence.

 bandeau toplecteurs

Mon Avis :

Ce livre est écrit comme une saga familiale, même si au final, les événements racontés ne couvrent en fait que quelques mois en 1861. L'histoire débute avec l'enlèvement du fils d'Antonina, un matin, lors d'une promenade de celui-ci avec son père. Effondrée par cette disparition, cette belle aristocrate russe se retrouve seule face à un mari qui lui sera de bien peu de soutien. C'est auprès des serfs qui travaillent sur sa propriété, qu'elle trouvera des appuis, mais que ce soit Lylia, sa femme de chambre et amie d'enfance, ou Grisha, le régisseur, des ombres sibyllines planent... Avec de nombreux flashbacks sur le passé des différents protagonistes qui nous permettent de découvrir des histoires de vie singulières, souvent sombres et empreintes de désespoir, le clivage social apparaît comme une barrière infranchissable, alors même qu'une mutation profonde est en cours avec l'émancipation des serfs par le Tsar Alexandre II. Les esprits conservateurs vivent mal cette perte de leurs privilèges et les esprits qui se libèrent, trouvent difficilement leur place dans cette nouvelle société russe. Le mystère autour du kidnapping de cet enfant va donc s'épaissir au fil des semaines et devenir un enjeu au cœur d'intérêts opposés.

L'esprit embué par les abus d'alcool mais aussi par la malveillance de certains, Antonina devra affronter ses propres démons et une certaine naïveté héritée d'un temps où elle se laissait portée (assistée) par les hommes de sa vie (son père puis son mari...). Parfois décevante dans son comportement résigné, parfois surprenante grâce à quelques sursauts de fierté et de volonté de s'affranchir, Antonina n'en est que plus touchante car elle est loin d'être parfaite. Son personnage bien étayé porte vraiment l'histoire de ce livre.

Les autres personnages sont également très riches avec leurs destins, il est vrai, plutôt tragiques... Mais c'est justement ce genre des destins marqués par les histoires de vie et la grande d'Histoire qui donne toute la dimension aux bons romans.

Je me suis régalée à cette lecture, l'écriture est simple et très fluide, les pages se tournent toutes seules... Une très jolie découverte donc...

 

 

 

 

 

 

Publié dans J'ai beaucoup aimé

Commenter cet article