Max, de Sarah COHEN-SCALI

Publié le par Le Monde de Sylvie

RESUME :

Max1936. Des femmes sont sélectionnées par les nazis pour mettre au monde les parfaits représentants de la race aryenne. Max naît un 20 avril, comme le Führer, et recevra la stricte éducation nazie. Sa rencontre avec un jeune Juif polonais est déterminante : il découvre l'amitié pour la première fois de sa vie. Ses convictions en seront à jamais ébranlées... Une fable historique choc, captivante, qui fait froid dans le dos..

 

Mon Avis

Une couverture choc pour un récit tout aussi percutant !

Comme de nombreux récits autour des atrocités commises pendant la 2nde guerre mondiale, cette lecture a été difficile et éprouvante… on ne peut, et on ne pourra jamais s’habituer à tant de cruauté et d’abomination, c’est rassurant en soi, même si cela n’enlève rien aux douleurs… Ce livre ne peut vraiment pas laisser le lecteur indemne, même si je dirais que cette fiction, qui très bien documentée et très instructive, est quelque peu ternie par la narration à la 1ère personne, d’un enfant à qui on fait tenir des propos et des raisonnements absolument pas enfantins. J’avoue avoir été pas mal dérangée par ce choix qui rendait Max peu cohérent et pas toujours crédible, mais il a le mérite d’être efficace pour transmettre et faire connaître ces faits souvent méconnus de l’époque. Et puis, c’est sans doute parce que, en tant qu'adulte, je ne suis pas forcément le destinataire de cette histoire, cette narration telle une fable parfois, est plutôt destinée à un public plus jeune, qui sera forcément interpelé (quoi que le mot est bien faible !), et cela pour une cause indispensable : se souvenir de ce dont ont été capables des hommes, des femmes contre leurs propres congénères… L’eugénisme, le viol, les rapts et un endoctrinement poussé à l’extrême afin de mener à bien un programme de régénération de la race et de germanisation. Une lecture heurtante donc, mais tout est heurtant autour du nazisme…

 

Ce livre est un excellent livre sur le sujet (même si mon côté terre-à-terre lui met un bémol sur la narration) et il est hautement recommandable à nos jeunes adultes (pas trop jeunes quand même – ma fille de 15 ans serait trop jeune par exemple…). Pour les grands, la référence sur le sujet, serait plutôt « Au nom de la race » de Marc Hillel que j’ai lu il y a bien longtemps, et qui m’a laissé des traces indélébiles… 

au-nom-de-la-race-occasion

Publié dans J'ai beaucoup aimé

Commenter cet article

livr0ns-n0us 06/01/2014 16:07

Il me fait vraiment de l'œil celui-là, et ta chronique me donne encore plus envie de le découvrir !

Le Monde de Sylvie 06/01/2014 20:15



Oui c'est une lecture étonnante, instructive et nécessaire pour le devoir de mémoire... J'attends ton avis quand tu l'auras lu... A bientôt !



Annie 04/12/2013 19:56

Je pense faire le détour.
Il est bon de se bousculer un peu parfois !

Le Monde de Sylvie 04/12/2013 20:42



Très vrai ! C'est un roman instructif en plus... Bises



Emma 04/12/2013 09:19

Dommage que ce soit pour les jeunes, mais je note nom de la race. Bonne journée.

Le Monde de Sylvie 04/12/2013 13:15



C'est quand même une lecture passionnante qui mérite le détour ! Bises