Niceville, de Carsten STROUD

Publié le par Le Monde de Sylvie

RESUME

NicevilleNiceville, tout droit sortie de la tradition du Southern Gothic, incarne le Sud, avec ses propriétés somptueuses, ses chênes festonnés de mousse espagnole et sa moiteur soporifique. Le seul problème, c'est que le Mal y vit beaucoup plus longtemps que les hommes. Plusieurs disparitions inexpliquées entachent la réputation du lieu, et celle du jeune Rainey Teague, littéralement volatilisé en plein jour devant la vitrine d'un antiquaire de la rue principale, vous donne la chair de poule.

A Niceville, il y a aussi des flics peu scrupuleux, des as de la gâchette qui dérobent des banques et descendent leurs collègues au fusil à lunette... Quand Nick Kavanaugh, policier hanté par son expérience de combat en Irak, et son épouse Kate, élégante avocate issue d'une des vieilles familles de la ville, décident de tirer tout cela au clair, ils n'imaginent pas dans quel enfer ils ont mis le pied.

 

Mon Avis

Que dire de ce polar sélectionné pour le prix du polar chez Points ?

6d59eb21b9be5ae3df95278f1bf217a2

Que l'entame est ultra accrocheuse et qu'une fois terminé le premier chapitre, on se dit que l'on va lire un excellent polar. A ma grande surprise, l'intrigue démarre dans une ambiance fantastique très bien amenée et toute proche du thriller pourtant. Mais, dès le second chapitre et les 150 pages suivantes, je me suis sentie extrêmement déconcertée... L'histoire prend une tournure inattendue avec un hold-up, des malfrats associés à des flics véreux, tout cela dans une grande confusion. Du coup, la touche de surnaturel associée au rapt de l'enfant pourtant très prometteuse est bien vite rattrapée par une histoire emberlificotée, marquée par des longueurs qui ont grandement contribué à relâcher mon intérêt, tout du moins pour la première partie.

La seconde partie est un peu meilleure, notamment grâce à une galerie de personnages oscillant entre le monde réel et fantastique, entre le passé et le présent, et bien entendu - car nous sommes aux Etats-Unis - entre le vice et la vertu...

Le mystère autour de la disparition de l'enfant revient au devant de la scène et du coup, rehausse l'intérêt mais une fois de plus, les événements se succèdent et le dénouement tarde... pour finalement, laisser l'histoire inachevée et sans grande explication. La fin m'a abasourdie et presque mise en colère tellement le lecteur reste sur sa faim. La raison de cette non-fin est qu'il y a une suite... ah surprise, je suis tombée de nues... Il est un peu étrange de mettre dans une telle sélection un livre qui comporte plusieurs tomes...

 

En tout état de cause, avec un déroulement de l'histoire aussi décousu et inégal, et un style pas des plus séduisants, je n'ai pas franchement envie de repartir à Niceville pour un second pavé. Je passe mon tour...

Commenter cet article

Emma 28/08/2014 11:43

Quel dommage ! Le point positif, je passe mon tour pour le premier sans regret ;-)

Le Monde de Sylvie 01/09/2014 12:43



Oui, il y a sans doute bien mieux à découvrir...