Une belle Saloperie, de Robert LITTELL

Publié le par Le Monde de Sylvie

Une belle saloperieRESUME

Lemuel Gunn, ancien agent de la CIA, s’en est fait virer alors qu’il était en poste en Afghanistan. Installé dans un mobile home dans le Nouveau-Mexique, il est devenu détective privé. En plein marasme financier et sentimental, il n’est pas insensible aux charmes d’une certaine Ornella Neppi qui vient frapper à sa porte, le chargeant de retrouver Emilio Gava, un individu arrêté pour une affaire de drogue, puis libéré sous caution dans l’attente de son procès. Car Gava semble s’être évanoui dans la nature, et l’oncle d’Ornella, garant de caution judiciaire, risque d’y perdre 125 000 dollars. Gunn se lance sur sa piste mais sa mission va se compliquer singulièrement.

 6d59eb21b9be5ae3df95278f1bf217a2

Mon Avis

Pour aller droit au but concernant ce polar, je dirais que je m'y suis tellement ennuyée que je ne l'ai pas terminé. J'ai tenu 106 pages avant de renoncer. Immédiatement, je me suis heurtée à un style qui ne me plaisait pas du tout. Le ton ironique ou peut-être humoristique, m'a semblé lourd et caricatural. Sans connaître la fin, on la sent poindre car elle est vraiment prévisible.

L'esprit du récit est celui des vieux polars américains, avec des jeux de mots jusque dans le nom du héros "Gunn" mais avec ce côté désuet qui aujourd'hui ne permet plus de rendre le récit passionnant... enfin, à mon goût en tout cas. Je ne ferai pas plus long, je n'ai pas été séduite par cette première rencontre avec Robert Littell et j'avoue qu'un second rendez-vous ne me tente pas...

 

 

Publié dans Les déceptions !

Commenter cet article