Autobiographie d'une courgette, de Gilles PARIS

Publié le par Le Monde de Sylvie

Autobiographie d'une courgette, de Gilles PARIS
RESUME

"Depuis tout petit, je veux tuer le ciel". Ainsi commence l'histoire racontée par Icare, un petit garçon naïf et inculte, surnommé Courgette, qui, à neuf ans, vit à la campagne avec sa mère.

Depuis son accident, la mère de Courgette ne travaille plus à l'usine et boit des bières en regardant la télévision du matin au soir. Elle s'occupe peu de son fils qui n'apprend rien à l'école et joue seul pour la plupart du temps.

Les rares dialogues échangés passent par la télévision, source d'inspiration de Courgette qui ne connaît la vie qu'à travers le petit écran.

Un jour, Courgette découvre un revolver et tue accidentellement sa mère. Le juge le déclare "incapable mineur" et Courgette est envoyé dans une maison d'accueil. Mais pour Courgette, contrairement aux autres enfants, la maison d'accueil est loin d'être "une prison".

L'apprentissage d'une vie passe désormais par les Fontaines et tous les rêves de Courgette deviennent possibles

 

Mon Avis

Depuis plusieurs années, je vois défiler sur la toile les romans de Gilles Paris et puis, lors de la Foire du Livre de Brive, j’ai eu l’occasion de m’arrêter à son stand et de m’offrir ce petit roman dédicacé par l’auteur.

L’originalité du roman réside dans le fait que l’auteur se met dans la peau de l’enfant de 9 ans dont il raconte l’histoire. Les mots et les phrases sont donc typiques du langage verbal. L’auteur réussit très bien ce challenge car les réactions, les visions et les perceptions rendues sont bien enfantines. Du coup, l’empathie vis-à-vis de cet enfant est immédiate et spontanée.

Les thèmes abordés sont graves mais l’innocence et la naïveté de l’enfant nous entraînent et nous font malgré tout sourire… et pourtant, il n’y a pas de quoi sourire à la base. L’écriture de Gilles Paris permet donc de dédramatiser la situation et de ne pas sombrer dans le mélo.

Le destin de Courgette dans ce foyer est pour le moins atypique puisque sa vie s’avère bien plus épanouissante et enrichissante qu’auprès de sa défunte maman. La vie démarre véritablement pour lui dans ce foyer grâce à des rencontres et des amitiés qu’il n’aurait jamais eues si le drame n’était pas arrivé.

Notez quand même que cette lecture est plutôt destinée à des collégiens mais personnellement, j’y ai pris plaisir. Une lecture très rafraîchissante…

 

Publié dans J'ai beaucoup aimé

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
E
Et dire que je n'ai jamais rien lu de lui, il me tentait car on l'a beaucoup vu sur les blogs et puis ça m'a passé.. Bises.
Répondre
L
Une découverte à faire selon moi... Bises
L
Une lecture originale qui devrait vraiment être présentée aux plus jeunes...
Répondre
A
Voilà qui est bien tentant ;-)
Répondre