Le nouveau nom, d'Elena FERRANTE

Publié le par Le Monde de Sylvie

Le nouveau nom, d'Elena FERRANTE
RESUME

Le soir de son mariage, Lila, seize ans, comprend que son mari Stefano l'a trahie en s'associant aux frères Solara, les camorristes qu'elle déteste. De son côté, Elena, la narratrice, poursuit ses études au lycée. Quand l'été arrive, les deux amies partent pour Ischia. L'air de la mer doit aider Lila à prendre des forces afin de donner un fils à Stefano. 

Le nouveau nom, d'Elena FERRANTE
Mon Avis

Ce nouveau chapitre de la saga d’Elena Ferrante démarre avec la soirée de mariage de Lila. Un événement attendu et partagé par tout le quartier mais qui marquera pour la mariée le début de la grande désillusion… Se sentant trahie par celui qu’elle vient tout juste d’épouser, Lila sent la révolte décupler en elle, son anti-conformisme éclate aux yeux de tous. 
De son côté, Lenù prend de la distance en poursuivant ses études. Elle n’en oublie pas son quartier pour autant mais l’heure est aux décisions : rester dans la misère et la violence du quartier et suivre les traces parentales, ou bien partir étudier et s’accomplir – notion révolutionnaire pour l’époque.
L’une comme l’autre, chacune à sa façon va entrer en conflit avec les conventions de l’époque. L’insolence de l’une, la circonspection de l’autre, tout semble opposer les deux amies pourtant l’attachement est réel et elles sont interdépendantes. Séparées ou ensemble, elles pensent et agissent toujours avec l’autre en pensée  – parfois même inconsciemment, surtout du côté de Lila. Chacune est habitée par l’autre, indissociables, elles ont pourtant une indépendance extraordinaire pour l’époque…
 

Le nouveau nom, d'Elena FERRANTE
Le nouveau nom, d'Elena FERRANTE

Ce chapitre est illuminé par le séjour estival à Ischia où se déroule une grande partie de cette période. Un changement de décor avec Naples, un lieu sans doute plus romanesque pour mettre en scène leurs premiers amours… des liens inattendus se créent, fortement teintés par le machisme et l’asservissement des femmes mais je ne veux pas trop en dire au risque de vous gâcher cette découverte.
Dans ce tome, Elena Ferrante excelle dans sa façon de raconter ses personnages. Déjà bien campés dans le premier tome, ils sont ici encore plus disséqués et analysés. Des personnages très aboutis avec une grande profondeur psychologique vont donner à ce récit une énorme richesse et surtout captiver de bout en bout car rien n’est superflu… pas un mot, pas une ligne… On dévore du début à la fin, jusqu’à cette conclusion qui nous laisse dans une irrésistible attente, celle de découvrir les pages du tome suivant. 
 

Le nouveau nom, d'Elena FERRANTE

Publié dans J'ai adoré !!!

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
F
Coucou Sylvie. Tu me donnes vraiment envie de lire cette saga et de découvrir l'histoire de ces deux amies. As-tu commencé le troisième ? En ce moment, je lis "une longue impatience" de Gaëlle JOSSE. Je te le conseille car c'est un petit bijou. (c'est l'histoire d'une mère qui attend le retour de son fils de 16 ans). Bises. Florence
Répondre
L
Bonjour Florence, oui j'ai lu le 3ème tome avec toujours autant de plaisir. Je suis conquise ! Vraiment, tu devrais t'y atteler, c'est passionnant ! Bises