Dompteur d'anges, de Claire FAVAN

Publié le par Le Monde de Sylvie

Dompteur d'anges, de Claire FAVAN
RESUME

Condamné pour un meurtre qu'il n'a pas commis, Max Ender a été jeté en pâture à ses codétenus par ceux-là même censés assurer l'ordre et la discipline au sein de la prison. Lorsqu'il est reconnu innocent et libéré, ce n'est plus le même homme. Il n'a désormais plus qu'une seule idée en tête : se venger de cette société qu'il hait par-dessus tout.
Pour frapper ses bourreaux au coeur, il va enlever leurs enfants et, méthodiquement, au fil des ans, faire de ces petits anges des bêtes féroces avant de les envoyer punir ses tortionnaires à sa place. Tout se déroulera selon ses plans jusqu'à ce qu'une de ses créatures lui échappe et disparaisse dans la nature...

Dompteur d'anges, de Claire FAVAN
Mon Avis

Claire Favan est une auteure que j’apprécie beaucoup et dont la popularité est encore bien loin d’être à la hauteur du talent immense qu’elle possède. J’avoue que, pourtant cette fois-ci, je n’ai pas autant été emballée par le récit que pour les précédents livres que j’ai lus d’elle, à savoir, « Le tueur intime », « Le tueur de l’ombre », « Miettes de sang » et « Serre-moi fort ».
L’histoire est pourtant très originale malgré le thème assez conventionnel de la vengeance. Une vengeance aux accents particulièrement dérangeants puisque basée sur la manipulation d’enfants très jeunes. Une manipulation qui s’apparente d’ailleurs plus à du dressage pour en faire des tueurs… Du coup, cette entame est très prometteuse puisque le lecteur passe d’une phase d’empathie extrême envers le personnage principale, à une haine tout aussi extrême.

Si déjà la première phase nous plongeait dans l’horreur de l’injustice et des atrocités du milieu carcéral, la seconde phase monte encore d’un cran avec le machiavélisme brutal que vont subir ces petits, soustraits à leur foyer et totalement lobotomisés par Max Ender.

Je t'ai choisi pour que tu deviennes plus fort que tu ne l'aurais jamais été sans mon aide. Je vais t'apprendre à voir la société telle qu'elle est vraiment : corrompue, profondément injuste, autodestructrice, mauvaise... Grâce à moi, tu sauras éviter ses pièges et frapper avant qu'on ne te fasse du mal. Je vais te transformer en un super-prédateur apte à survivre.

Dompteur d'anges, de Claire FAVAN

Jusque-là, tout allait bien (enfin, façon de parler !) et puis, petit à petit, l’auteure s’enlise dans un certain nombre de clichés et d’invraisemblances qui ont commencé à nuire à la crédibilité de l’histoire. Tous ces enfants enlevés si facilement et qui avaient un lien, la stupidité effarante de Suzy et puis, ce bond en avant de 20 ans qui survient sans trop d’explication… assez déstabilisant d’autant plus que les transitions sont parfois abruptes et cassent le rythme de l’histoire. Le récit m’a semblé plus mécanique, un poil plus détaché que dans ses précédents livres avec au final, une profondeur psychologique moins présente. Dommage, car c’était l’atout majeur de ces précédents livres.
Du coup, j’ai fini par me rendre compte que je n’y croyais pas, que le rebondissement tant attendu ne viendrait pas, que le pic de tension ne serait pas atteint… quant à la chute, elle m’a beaucoup déçue car totalement en décalage avec ce type de récit. 
Un rendez-vous manqué cette fois-ci mais qui ne me détournera pas de cette auteure talentueuse. On ne peut pas faire mouche à chaque fois !

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article