Nuit, de Bernard MINIER

Publié le par Le Monde de Sylvie

Nuit, de Bernard MINIER
RESUME

Nuit de tempête en mer du Nord. Secoué par des vents violents, l'hélicoptère dépose Kirsten Nigaard sur une plate-forme pétrolière. L'inspectrice norvégienne enquête sur le meurtre d'une technicienne de la base offshore. Un homme manque à l'appel. En fouillant sa cabine, Kirsten découvre une série de photos. Quelques jours plus tard, elle est dans le bureau de Martin Servaz.
L'absent s'appelle Julian Hirtmann, le tueur retors et insaisissable que le policier poursuit depuis des années. Étrangement, sur plusieurs clichés, Martin Servaz apparaît.
Kirsten lui tend alors une autre photo. Celle d'un enfant. Au dos, juste un prénom : Gustav.
Pour Kirsten et Martin, c'est le début d'un voyage terrifiant. Avec, au bout de la nuit, le plus redoutable des ennemis.

Nuit, de Bernard MINIER
Mon Avis

C’est avec grand bonheur qu’à l’occasion de ce 4ème opus, j’ai retrouvé le commandant Servaz, personnage récurrent des polars de Bernard Minier, un flic solitaire, féru de livres et de musique classique et particulièrement de celle de Malher.
Éprouvé par une terrible interpellation qui le laisse dans le coma, il reprend du service avec l’arrivée d’une enquêtrice norvégienne, venue chercher son aide pour découvrir l’identité d’un enfant dont la photo a été trouvée sur une plateforme pétrolière, dans la cabine d’un certain Julian Hirtmann… A l’évocation du tueur bien connu et longtemps poursuivi, Servaz va se lancer dans cette enquête qui aura pour lui une résonance très personnelle et l’amènera à de multiples réflexions sur sa personne.
L’enquête va donc nous faire voyager de la Norvège aux Pyrénées et nous mener en Suisse. Comme à son habitude, l’auteur va utiliser les lieux pour développer au mieux son intrigue et jouer ainsi avec les décors. 

Nuit, de Bernard MINIER
Nuit, de Bernard MINIER

Sans dévoiler trop de l’histoire, je dirais que cet opus se lit bien et joue bien son rôle de page-turner. Pourtant, il en ressort comme une impression de tourner en rond, sans doute à cause de quelques longueurs mais aussi faute de rebondissements… certains événements sont attendus, d’autres laissent un goût de « déjà vu », dommage.
Je n’ai cependant eu aucun mal à aller au bout de cette lecture pour découvrir le dénouement. Bon, honnêtement, je l’ai trouvé un peu limite et pas forcément crédible… Visiblement, la porte reste ouverte pour une suite, je la lirai sans doute mais pas tout de suite !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
E
C'est la première fois (je crois) que tu as des bémols sur cet auteur, je suis en plein dans Une putain d'histoire en ce moment :) Bises.
Répondre
L
Oui tu as raison, il état un poil en dessous des premiers. "Une putain d'histoire" je l'avais adoré celui-là, j'espère que te régales !! Bises