Derniers mètres jusqu'au cimetière, d'Antti TUOMAINEN

Publié le par Le Monde de Sylvie

Derniers mètres jusqu'au cimetière, d'Antti TUOMAINEN
RESUME

À 37 ans, Jaakko a tout pour être heureux.
Jusqu’au jour où, lors d’une simple visite médicale, il apprend qu’il va bientôt mourir. La raison de ce triste verdict : quelqu’un l’empoisonne depuis longtemps à son insu.
Alors que cette annonce aurait suffi pour faire de cette journée la pire de sa vie, Jaakko n’est pas au bout de ses surprises.
En rentrant chez lui, il découvre sa femme sur la chaise longue du jardin en plein ébat avec le livreur de leur entreprise. Trop, c’est trop !
Jaakko décide d’utiliser les derniers jours qui lui restent pour enquêter lui-même sur son empoisonnement. Et nombreux sont ceux à avoir un mobile pour tuer celui qui est l’heureux propriétaire d’une société hautement rentable et spécialisée dans la culture d’un champignon : le matsutake. Une espèce particulière qui pousse en Finlande et dont les Japonais raffolent au point de l’acheter à des prix déraisonnables !
Le chemin de la vérité sera parsemé de morts, qui n’empêcheront pas Jaakko de garder en tête le plus important : c’est surtout dans les derniers mètres jusqu’au cimetière qu’il faut profiter de chaque instant.

Derniers mètres jusqu'au cimetière, d'Antti TUOMAINEN
Mon Avis

Voilà une lecture qui n’était pas du tout prévue à mon programme. Jamais entendu parler de cet auteur mais au salon Quais du Polar à Lyon, le livre a été encensé et comme l’auteur était présent, avec un capital sympathie des plus élevés, je n’ai pas résisté longtemps.
Les éloges évoquaient le côté hilarant de la narration en décalage avec le contexte noir du thriller (tel qu’annoncé). 
Pour ce qui est du thriller, on en est clairement loin… je dirais qu’on est plutôt dans un polar, et encore…
Pour ce qui est du côté hilarant, alors là, je cherche encore… je ne crois pas avoir ébauché le moindre sourire de ma lecture… et si ce fut le cas, c’était plus un sourire de consternation qu’autre chose.
Les situations sont ubuesques et franchement pas crédibles, les clichés se succèdent grossièrement parfois, et j’ai trouvé ridicules la plupart des personnages… 
Au final, jolie couverture, titre accrocheur, auteur attachant mais histoire sans queue ni tête et insipide.
Heureusement que le récit était court ; je reste néanmoins déçue car j’avais été séduite par cette 4ème de couverture et cette perspective de polar déjanté et loufoque. Une occasion manquée pour apprécier cet auteur finlandais, dommage…

 

Publié dans Les déceptions !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article