Surface, d'Olivier NOREK

Publié le par Le Monde de Sylvie

Surface, d'Olivier NOREK
RESUME

Noémie Chastain, capitaine en PJ parisienne, blessée en service d’un coup de feu en pleine tête, se voit parachutée dans le commissariat d’un village perdu, Avalone, afin d’en envisager l’éventuelle fermeture.
Noémie n’est pas dupe : sa hiérarchie l’éloigne, son visage meurtri dérange, il rappelle trop les risques du métier... Comment se reconstruire dans de telles conditions ?
Mais voilà que soudain, le squelette d’un enfant disparu vingt-cinq ans plus tôt, enfermé dans un fût, remonte à la surface du lac d’Avalone, au fond duquel dort une ville engloutie que tout le monde semble avoir voulu oublier...
 

Surface, d'Olivier NOREK
Mon Avis

Encore une fois, Olivier Norek nous sort un excellent polar ! Au fil des années, il est devenu une valeur sûre du polar français. Certes, celui-ci est moins engagé et ne sera pas pour moi un coup de cœur mais il est rudement efficace car il nous offre une intrigue super bien ficelée avec un dénouement très surprenant.
Dans ce livre, Olivier Norek met en scène un personnage féminin de gueule cassée ; blessée grièvement au visage lors d’une intervention, Noémie Chastain se retrouve défigurée dans la fleur de l’âge. Commence alors toute la phase de reconstruction psychologie, le long processus d’acceptation de ce nouveau visage avec en parallèle, les réactions et les comportements de ses collègues et surtout de sa hiérarchie. Le malaise est palpable, et la tentation est forte de cacher ce visage détruit et de ne pas exhiber l’échec d’une mission.
Pour régler le problème, elle se retrouve mutée dans un petit commissariat de campagne dont la pérennité est remise en question. 
Pourtant, la découverte d’un squelette va faire resurgir une veille affaire de disparition. Un commissariat pas si tranquille que ça, Noémie va donc prendre cette affaire à bras le corps et tenter de se retrouver à travers ce métier de policier auquel elle ne veut pas renoncer.
Pour une fois, Norek fait le choix de développer son intrigue en milieu rural, loin de l’effervescence d’un 36 Quai des Orfèvres… 
Place donc à une intrigue avec l’ambiance troublante des secrets de village, des non-dits des villageois et à l’originalité de faire revivre un village englouti.
 

Surface, d'Olivier NOREK

Cette fois encore, Olivier Norek a su puiser dans son expérience de policier pour créer ce nouveau personnage (elle est d"inspirée d'une policière gravement blessée en intervention). Alors, Noémie Chastain va-t-elle devenir récurrente dans les polars de Norek ? Ce serait une bonne idée car il y a encore beaucoup à dire sur ce parcours de la reconstruction et surtout le chemin est long… car les plaies ne sont pas que physiques.
Une très bonne lecture donc une nouvelle fois avec cet auteur. Y’a pu qu’à attendre la suite !

Publié dans J'ai beaucoup aimé

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article