Le roman de Boddah, d'Héloïse GUAY DE BELLISSEN

Publié le par Le Monde de Sylvie

Le roman de Boddah, d'Héloïse GUAY DE BELLISSEN
RESUME :

D’ordinaire les amis imaginaires s’éteignent de mort naturelle, peu à peu négligés par ceux qui les ont inventés. Pas Boddah. Pendant les vingt-sept années de sa courte vie, Kurt Cobain n’a jamais cessé de s’adresser à son double. Du coup de foudre entre l’icône grunge et Courtney Love à leur mariage à Honolulu au milieu des touristes obèses ; des tournées triomphales aux soirs de doute, Boddah a tout vu et tout entendu. Il tenait tête à Kurt quand il le fallait, osait le critiquer, tentait même de lui faire prendre conscience des réalités ! Dès lors, qui mieux que Boddah pouvait retracer le parcours de cette météorite trash que fut le chanteur de Nirvana, entre musique, héroïne et amour fou ? Mêlant scènes réelles et imaginaires, conversations authentiques et dialogues inventés.

Le roman de Boddah, d'Héloïse GUAY DE BELLISSEN
Mon Avis

Kurt Cobain, Nirvana… Souvenirs inoubliables de ma jeunesse, souvenirs de l’époque de ma rencontre avec mon mari, les études, les supers concerts rock’n roll et notamment celui de Nirvana, à Rennes en 1994… une soirée de fou, à peine 3 mois avant qu’il ne tire sa révérence. Un groupe mythique qui aura marqué plusieurs générations, et un chanteur emblématique voire iconique qui fait toujours couler beaucoup d’encre...

Le roman de Boddah, d'Héloïse GUAY DE BELLISSEN

La preuve avec ce roman, véritable petit bonbon acidulé qui se déguste dans le bruit des guitares saturées. Kurt Cobain est ici raconté par un échange curieux et inattendu avec l’ami imaginaire Boddah. J’avoue que je ne m’étais jamais vraiment attardé sur l’homme, c’était plutôt le parolier et musicien qui m’intéressait ainsi que l’entité Nirvana.
Ici, j’ai découvert un gars, qui a été presque un extra-terrestre tellement il n’a jamais trouvé sa place… la seule trajectoire un tant soit peu cohérente qu’il a pu prendre fut la voie musicale en provoquant une véritable révolution au passage.

Le roman de Boddah, d'Héloïse GUAY DE BELLISSEN
Le roman de Boddah, d'Héloïse GUAY DE BELLISSEN

C’est un récit à fleur de peau, comme l’était Kurt Cobain. Son histoire d’amour avec Courtney Love est ici présentée sous une version aux antipodes des détractions médiatiques de l’époque. J’en ai été assez surprise… réalité ou fiction, peu importe, c’était leur histoire à eux mais j’ai aimé lire la tendresse et l’affection qui les liaient car le contexte des addictions offre lui des détails plutôt crus et violents… j’ai aimé me dire que leur amour était réel, jusqueboutiste et malheureusement voué à la tragédie… On assiste à travers des échanges assez violents à une descente aux enfers terrible et destructrice. Plus l’échéance inéluctable de sa mort approche, plus la tension monte, plus la perte de la raison s’impose… C’est la déjante totale, l’absurdité à l’état pur et finalement la terrible bascule dans la folie. Les effets de la drogue n’ont fait qu’amplifier sa fragilité psychologique et le constat de cette brève mais intense vie sur terre, sera un mélange de grande violence, de virtuosité, de folie et d’amour pour sa femme et sa fille… Des relations tronquées par la sphère médiatique mais aussi et principalement par les addictions.

Le roman de Boddah, d'Héloïse GUAY DE BELLISSEN

Je me suis laissée portée par les souvenirs qui surgissaient à cette lecture. J’ai réécouté certains morceaux, re-regardé certains concerts et émission TV (notamment le fameux Nulle Part Ailleurs d’anthologie !). Ce livre fut un vrai coup de cœur de par le récit émouvant qu’en fait l’auteur, elle a su mélanger intelligemment réalité et fiction. J’ai découvert un Kurt Cobain à la fois névrosé et hypersensible, anxieux et passionné, spirituel et totalement déjanté. Que de paradoxes pour cet icône du rock qui gardera de toute façon une grande part de mystère. Un petit bijou de lecture pour moi.

Le roman de Boddah, d'Héloïse GUAY DE BELLISSEN
Le roman de Boddah, d'Héloïse GUAY DE BELLISSEN
Le roman de Boddah, d'Héloïse GUAY DE BELLISSEN

Les dessins qui illustrent cette chronique sont ceux extraits de l’album BD de Nicolas Otéro « Le Roman de Boddah : Comment j'ai tué Kurt Cobain » qui s’est justement inspiré du roman d’Héloïse GUAY DE BELLISSEN.

Publié dans J'ai adoré !!!

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article