Soif, d'Amélie NOTHOMB

Publié le par Livres Emois Livres et Vous

Soif, d'Amélie NOTHOMB
RESUME

"Pour éprouver la soif, il faut être vivant." Amélie Nothomb "On n’apprend des vérités si fortes qu’en ayant soif, qu’en éprouvant l’amour et en mourant : trois activités qui nécessitent un corps." Avec sa plume inimitable, Amélie Nothomb donne voix et corps à Jésus Christ, quelques heures avant la crucifixion. Elle nous fait rencontrer un Christ ô combien humain et incarné, qui monte avec résignation au sommet du Golgotha. Aucun défi littéraire n’arrête l’imagination puissante et fulgurante d’Amélie Nothomb, qui livre ici un de ses textes les plus intimes.

Mon Avis

J’avoue que cette fois, elle m’a laissé perplexe Amélie ce qui expliquera ma courte chronique… je suis restée totalement hermétique à cette lecture… Je lisais mécaniquement mais l’intérêt porté au contenu n’y était pas. La faute au sujet certainement… j’ai pris le livre sans même regarder de quoi il s’agissait. Et là, BIM, je suis restée au bord de la route.
Il est évident que mon athéisme y est pour quelque chose dans ce revers de lecture car quand j’ai compris que le sujet serait la montée du Golgotha de Jésus et son chemin de croix, alors j’ai rapidement déchanté.
Je suis allée jusqu’au bout car il était court, mais pour moi aussi ce fut un chemin de croix côté lecture… Je n’en ai d’ailleurs rien retenu si ce n’est l’énorme ennui que j’ai ressenti et le détachement total que j’avais vis-à-vis du récit. Rien de m’a touchée cette fois, ni l’histoire, ni le style d’Amélie que j’ai tant aimé parfois… Une grande déception pour le cru 2019, de quoi rester sur sa soif !

Publié dans Déceptions

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article