Horrora Borealis, de Nicolas FEUZ

Publié le par Livres Emois Livres et Vous

Horrora Borealis, de Nicolas FEUZ
RESUME

Tout ce sang qui coule aux pieds de Walker. La question n'est pas de savoir qui est ce cadavre avec une balle dans la tête. Non. La bonne question est : qu'est-ce qui s'est passé en Laponie ? Les souvenirs sont flous, mais ce qui est sûr, c'est que de longue date, Walker ne croit plus au Père Noël. Et vous ? Vous y croyez encore ?

Horrora Borealis, de Nicolas FEUZ
Horrora Borealis, de Nicolas FEUZ
Mon Avis

Un récit qui démarre sur fond de festival en Suisse pour finalement nous amener au fin fond de la Laponie… Un véritable grand écart en terme d’ambiance ce qui a une assez grande répercussion sur le récit.
En effet, j’ai trouvé assez décousue et peu immersive toute la partie dans le présent (la prise d’otages pendant le festival). A contrario, les événements qui se déroulent en Laponie sont beaucoup plus addictifs, empreints d’une tension qui captive et qui donne un bon rythme à l’histoire. 
Autre point qui me fait porter un avis contrasté : les incohérences de l’histoire. Autant l’intrigue en Laponie est passionnante, autant il s’y passe des événements improbables… quand on connait les raisons de l’hospitalisation d’un personnage (j’essaie volontairement de ne pas trop dévoiler les faits), on reste sur le c… de voir que le dit personnage sort le jour-même et rentre à la maison ! Totalement impossible ! Quant à passer dehors par -30°C deux heures à poil, je reste sceptique sur les chances de survie ! Bref, quelques autres bricoles ternissent la crédibilité et c’est vraiment dommage car l’intrigue est sordide, machiavélique et entretient un très bon suspense. Les lieux dépaysants apportent aussi une touche de mystère, même si la Laponie aurait pu être mieux utilisée pour cette histoire. 

Horrora Borealis, de Nicolas FEUZ

Cela donne au final un ressenti mitigé car il y a un déséquilibre marqué dans cette histoire. Du très bon et du moyen dans ce thriller mais j’avoue que les derniers chapitres réhaussent l’intérêt de l’histoire et le dénouement surprenant est bien construit. Je reviendrai donc vers cet auteur suisse à l’avenir.

Infos Auteur
Horrora Borealis, de Nicolas FEUZ

Nicolas Feuz, né en 1971 à Neuchâtel, est procureur de la République et auteur de romans noirs.
Il a étudié le droit à l'Université et obtenu le brevet d'avocat, avant d'être élu en 1999 comme juge d'instruction, puis en 2008 comme président du collège des juges d'instruction, et enfin en 2011 comme procureur du canton de Neuchâtel. Depuis plus de 16 ans, il est spécialisé dans la lutte contre le trafic de stupéfiants.

Publié dans J'ai beaucoup aimé

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
A
Je m'égare ! Yeruldegger se situe en Mongolie, mes excuses à ce beau pays :)
Répondre
L
Errare humanum est... !
A
Sur la Laponie, j'ai beaucoup aimé "Le dernier lapon" et "le détroit du loup" d'Olivier Truc ainsi que le premier de la série des Yeruldegger de Ian Manouk.
Répondre
L
Hello, oui j'ai lu ces 2 livres aussi mais clairement, on n'est pas dans le même registre. Les contextes socio-politiques sont au coeur des histoires et on y apprend énormément. C'est bien plus approfondi que dans Horrora qui n'est au final qu'une intrigue. J'ai bien plus aimé les livres d'Olivier Truc et de Ian Manouk... Cela me rappelle d'ailleurs que les suites m'attendent !! Bonnes lectures Anne !