La mort des bois, de Brigitte AUBERT

Publié le par Livres Emois Livres et Vous

La mort des bois, de Brigitte AUBERT
RESUME

Malade, Élise est privée de tout mouvement, de la parole et de la vue. Les jours défilent sans espoir d'aucun contact avec autrui, jusqu'à ce que Virginie, 7 ans, s'approche et lui délivre un terrible secret : un tueur d'enfants rôde, elle l'a vu à l’œuvre. Lorsque les médias confirment ses dires, l'incapacité d'Élise à communiquer revêt un tout autre sens...
En plaçant l'intrigue policière entre ces mains impuissantes, Brigitte Aubert ménage un suspense à double niveau, brillamment orchestré.

Mon Avis

Ce petit thriller est une pure merveille d’originalité et de suspens… Imaginez une enquête menée par une femme enfermée dans son corps, une prison avec pour seul contact avec l’extérieur, l’audition et un pauvre un index qu’elle parvient à lever pour dire OUI. Brigitte AUBERT l’a imaginée avec brio et un humour totalement inattendu étant donné le contexte.

La mort des bois, de Brigitte AUBERT

Élise est tétraplégique et aveugle, après avoir été victime d’un attentat au cours duquel, son compagnon est décédé. Totalement dépendante d’une dame de compagnie, son quotidien est routinier, entre la sympathie et la pitié qu’elle inspire mais aussi parfois, les confidences qu’elle recueille. Et c’est justement lorsqu’une petite fille de 7 ans vient lui faire une terrible et effrayante révélation que son quotidien va en être bouleversé.

La mort des bois, de Brigitte AUBERT

Si son corps ne fonctionne pas, ce n’est pas du tout le cas de son cerveau, qui au contraire, est en totale ébullition. Comment ne pas sombrer dans une frustration infinie lorsqu’une petite fille vient vous annoncer qu’elle connaît le monstre qui assassine des enfants et qui l’alerte même sur l’éminence de certains meurtres. 

La mort des bois, de Brigitte AUBERT

L’auteure parvient à brillamment nous plonger dans les pensées foisonnantes d’Élise, à nous rendre captif nous aussi de ce corps impuissant… tout le contraste entre dysfonctionnement physique et effervescence cérébrale est le fil conducteur de cette enquête improbable, pourtant rendue bien crédible par l’audace et la inventivité de l’auteure. Vraiment, c’est une enquête jubilatoire, grâce aussi au ton plein d’autodérision de cette chère Élise. Si parfois, les ficelles sont un peu grosses, le suspense est bien ménagé jusqu’au bout et on tremble beaucoup pour Élise lorsque le tueur rode autour d’elle, se sentant tout puissant et elle, pétrie d’effroi.
Un thriller original que je conseille largement… ça se lit très vite et on ne s’ennuie pas une seconde !
A noter que ce thriller a reçu le Grand prix de littérature policière en 1997.
 

Infos Auteure
La mort des bois, de Brigitte AUBERT

Brigitte Aubert, née à Cannes le 17 mars 1956, est une autrice française de romans policiers.
Elle grandit au cœur du Festival international du cinéma : ses parents exploitent le cinéma « Olympia ». Après l'obtention d'une maîtrise en droit du travail, à la Faculté de Nice, elle entre, en 1977, dans l'exploitation cinématographique comme programmatrice art et essai à l'UGC Méditerranée, profession qu'elle continue d'exercer à l'heure actuelle.
Dès 1982, elle devient scénariste/dialoguiste et productrice pour une maison de courts métrages, RN7 productions.
En 1984, elle participe au concours de nouvelles organisé par la Série noire et TF1. Sa nouvelle « Nuits noires » fait partie des dix textes primés qui sont édités dans le recueil « Contes des neuf et une nuits ». Depuis, elle publie régulièrement aux Éditions du Seuil. Elle maîtrise avec la même aisance le suspense psychologique et l’art du roman d’aventures, proche de l’espionnage, mais elle avoue se sentir attirée par la terreur et son romantisme.
Grand prix de littérature policière en 1997 pour « La Mort des bois ». Elle a également écrit plusieurs romans pour un public plus jeune en collaboration avec Gisèle Cavali.
L'œuvre de Brigitte Aubert rivalise avec les Anglo-Saxons, spécialistes du thriller. En une vingtaine de romans publiés en l'espace de 17 ans, elle est devenue l'auteur français phare de la collection "Seuil policier", ses romans ont été traduits dans plus de dix-sept pays, dont les États-Unis, et, rétrospectivement, elle apparaît comme la grande révélation des années 1990 dans le champ du roman policier français.

Publié dans J'ai adoré !!!

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article