L'embaumeur ou l'odieuse confession de Victor Renard, d'Isabelle DUQUESNOY

Publié le par Livres Emois Livres et Vous

L'embaumeur ou l'odieuse confession de Victor Renard, d'Isabelle DUQUESNOY
RESUME

Victor Renard n'a jamais eu de chance avec les femmes. À commencer par sa mère, l'épouvantable Pâqueline, qui aurait préféré que son frère jumeau lui survive. Puis Angélique, la prostituée, qui se moque de sa difformité et de sa " demi-molle ". Mais Victor échappe à sa condition : il devient embaumeur. Quelle meilleure situation ? Après la Révolution, les morts ne manquent pas dans Paris...

Mon Avis

Vous imaginez bien qu’avec un titre pareil, ce livre n’est pas à mettre entre toutes les mains… âmes sensibles, passez votre chemin sans hésitation !
La mort est un commerce, la preuve en est ici que ce n’est pas d’aujourd’hui !
Ce livre est une confession peu banale que Victor Renard est amené à faire afin de se défendre d’un délit dont on ne connaîtra la réalité qu’à la toute fin du roman.
Cette confession sera l’occasion pour lui de relater sa vie depuis sa plus tendre – ou plutôt cruelle – enfance, jusqu’à ce procès. Une mère, qui, malgré un nom à la douce sonorité (Pâqueline) a construit sa relation mère/enfant sur la haine et la malveillance. Elle est d’une cruauté physique et psychologique extrême, un personnage de roman particulièrement marquant donc !
Privé de repère paternel (Victor a très tôt perdu son père) et brimé par cet ersatz de mère, il aura donc beaucoup de mal à trouver sa voie, surtout que la Pâqueline ne cesse de lui mettre des bâtons dans les roues.
 

L'embaumeur ou l'odieuse confession de Victor Renard, d'Isabelle DUQUESNOY

Pourtant, c’est bien grâce à elle qu’il va se retrouver en apprentissage chez un vieil artisan, afin d’y apprendre le métier… d’embaumeur. Passé l’effet de surprise et les premières appréhensions, notre héros trouve sa voie, allant même jusqu’à mettre du cœur à l’ouvrage. A la fois naïf et déterminé dans les affaires, Victor nous apparaît comique, touchant parfois et souvent parfaitement répugnant. Un personnage totalement jubilatoire ! 

L'embaumeur ou l'odieuse confession de Victor Renard, d'Isabelle DUQUESNOY

Hormis quelques petites longueurs, ce roman est d’une originalité folle ! L’histoire, les personnages, les anecdotes (notamment celle autour du peintre Drölling et de ses pigments pour la peinture), les techniques racontées, tout est juste passionnant. La plume est époustouflante, parfaitement ancrée dans la France du 18ème siècle, la terminologie est riche d’un vocabulaire ancien qui amène à de belles découvertes… mais attention, c’est aussi très cru et glauque, à l’image des événements de l’époque et le contraire aurait sans doute rendu cette histoire peu crédible. Cette plongée dans la fange parisienne du 18ème siècle nous rappelle à quel point fortune, peur et superstition sont intimement liées dans le quotidien mais aussi dans la mort des riches et des gueux. 

L'embaumeur ou l'odieuse confession de Victor Renard, d'Isabelle DUQUESNOY

Une suite sortie cette année est dédiée à la mère – son titre « La Pâqueline ou les mémoires d'une mère monstrueuse », va donc raconter l’itinéraire de cette abominable Pâqueline… gageons que, peut-être, on la détestera moins en apprenant à la connaître ! Qui sait ?

Info Auteure
L'embaumeur ou l'odieuse confession de Victor Renard, d'Isabelle DUQUESNOY

Isabelle Duquesnoy née à Paris en 1960, est une auteure de nationalité et d'expression française, de romans historiques. Elle est diplômée d'histoire et de restauration du patrimoine.
Son ouvrage « Les Confessions de Constanze Mozart » sort en 2003 aux éditions Plon, préfacé par le Mozarteum de Salzbourg.
Ses travaux sont reproduits dans le « Dictionnaire Mozart » de Bertrand Dermoncourt, éditions Robert Laffont ainsi que dans les livres de grammaire des éditions Didier. Son travail sur la vie et l'œuvre de Mozart fait l'objet de plusieurs traductions en langues étrangères (allemand, chinois, polonais, turc, ...).
En 2009, elle publie aux éditions Gallimard l'adaptation de la vie de Constance Mozart pour la jeunesse, sous le titre « Constance, fiancée de Mozart ». L'ouvrage reçoit le prix Ados 2012 à Deauville.
En 2013, elle conte dans « Franc-maçonne : Journal insolent d'une femme libre dans le secret des loges », son expérience de dix ans en franc-maçonnerie au sein de l'obédience maçonnique de la Grande Loge féminine de France et de l'Ordre maçonnique mixte international « le Droit humain ».
Son livre, "L’Embaumeur" (2017), est le fruit d’un long travail de dix ans.
Isabelle Duquesnoy est membre d'une association de lutte contre l'illettrisme
Marié depuis 1991 et mère de deux enfants, elle vit à la campagne.
 

Publié dans J'ai adoré !!!

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article