Beignets de tomates vertes, de Fannie FLAGG

Publié le par Livres Emois Livres et Vous

Beignets de tomates vertes, de Fannie FLAGG
Résumé

Au sud de l'Amérique profonde, en Alabama, un café au bord d'une voie ferrée...
Ninny, fringante octogénaire, se souvient et raconte à Evelyn, une femme au foyer à l'existence monotone, les incroyables histoires de la petite ville de Whistle Stop. Grâce à l'adorable vieille dame, Evelyn, qui vit très mal l'approche de la cinquantaine, va peu à peu s'affirmer et reprendre goût à la vie.
 

Beignets de tomates vertes, de Fannie FLAGG
Mon Avis

Un titre léger pour un roman qui ne l’est pas tant que ça… L’auteure Fanny Flagg nous emporte dans un roman d’une grande mélancolie avec une écriture à la fois tendre et pleine d’humour. 
Cette chronique familiale s’étale sur plusieurs époques et à travers le destin de la famille Threadgoode dans la petite ville de Whistle Stop, bien des sujets graves et profonds sont abordés. Qui aurait pu penser qu’il se passait tant de choses dans cette petite bourgade aux fins fonds de l’Alabama, qui s’était implantée juste au bord de la voie ferrée ?
Roman à plusieurs voix, sur plusieurs temps et sans trop le souci de respecter la chronologie des événements dans la narration… des histoires d’hommes et de femmes racontées sous des points de vue différents avec toujours une grande authenticité. 

Beignets de tomates vertes, de Fannie FLAGG

La vie est dure dans les années 20 en Alabama… pauvreté et ségrégation dominent mais au Whistle Stop Café, la porte est grande ouverte, l’assiette toujours prête pour les plus affamés, la solidarité et la générosité sont naturelles. Un lieu chaleureux où la peau, le genre, la classe, l’origine sont des notions ignorées, chacun a sa place, ses droits…
Les anecdotes parfois drôles (notamment par la voix de Dot Weens dans sa gazette) et parfois terribles sont l’occasion de traiter des sujets sensibles comme la ségrégation, les violences conjugales, mais aussi des sujets dont on ne parlait pas à cette époque comme l’homosexualité. C’est fait avec beaucoup de subtilité et de pudeur grâce à des personnages très touchants, souvent hauts en couleurs et qui apportent une fraîcheur incroyable. 

Beignets de tomates vertes, de Fannie FLAGG

J’ai vu le film mais c’était il y a au moins… ouhhh… bien plus que ça !! Je me souviens l’avoir beaucoup aimé mais à la lecture de ce livre, j’avoue ne pas avoir été rafraichie dans ma mémoire donc je m’interroge… l’adaptation est-elle fidèle au livre ? Il va falloir que je me fasse une séance de rattrapage pour m’en faire une idée !
Pour ce qui est du roman, je ne peux que vous le recommander tellement c’est beau et fort. La vie ordinaire de ces gens est rendue extraordinaire par la générosité et l’altruisme de certains… Une vraie bouffée d’oxygène, une lueur d’espoir, un vrai grand bonheur de lecture.

Infos Auteure

 

Beignets de tomates vertes, de Fannie FLAGG

Fannie Flagg, née Patricia Neal, le 21 septembre 1944 à Birmingham, en Alabama, aux (États-Unis), est une écrivaine et actrice américaine.
Elle est surtout connue pour son roman « Beignets de tomates vertes », publié en 1987, dont l'adaptation cinématographique de 1991 a remporté un franc succès.
Elle a passé son enfance dans la région de Birmingham, Alabama. Maintenant, elle partage son temps entre la Californie et l'Alabama.
Elle s'intéresse très rapidement à la comédie sous l'influence de son père. Sa détermination lui vaut de remporter durant son adolescence une année de scolarisation dans une école d'acting grâce à sa participation au concours de Miss Alabama. Cet évènement marque le début d'une importante carrière de comédienne et de scénariste à New York et Hollywood à partir des années 1960. C'est à l'occasion de son inscription dans l'association Actor's Equity à l'âge de 18 ans qu'elle doit choisir un nom de scène. En effet, Patricia Neal est déjà enregistré pour une autre actrice. Elle choisit alors le prénom Fannie en hommage à son grand-père qui lui suggère de l'adopter car un grand nombre d'actrices du circuit du vaudeville le portaient, ce qui pourrait, selon lui, lui porter bonheur. Elle adopte également Flagg comme nom de famille en mémoire de la grand-mère d'un ami. Ce nom la poursuivra tout au long de sa carrière aussi bien cinématographique que télévisuelle et littéraire.
En plus de cette carrière à la télévision et au cinéma, Fannie Flagg se lance dans une carrière d'écrivaine dont son plus grand succès sera « Beignets de tomates vertes » (Fried Green Tomatoes at the Whistle Stop Cafe) plus tard également adapté au cinéma. Sa dyslexie l'ayant longtemps découragé de se lancer dans l'écriture deviendra pour elle un véritable combat.
Elle a été la compagne de l'auteure Rita Mae Brown.

Publié dans J'ai adoré !!!

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article