Lorsque le dernier arbre, de Michael CHRISTIE

Publié le par Livres Emois Livres et Vous

Lorsque le dernier arbre, de Michael CHRISTIE
RESUME

D'un futur proche aux années 1930, Michael Christie bâtit, à la manière d'un architecte, la généalogie d'une famille au destin assombri par les secrets et intimement lié à celui des forêts.
2038. Les vagues épidémiques du Grand Dépérissement ont décimé tous les arbres et transformé la planète en désert de poussière. L'un des derniers refuges est une île boisée au large de la Colombie-Britannique, qui accueille des touristes fortunés venus admirer l'ultime forêt primaire. Jacinda y travaille comme de guide, sans véritable espoir d'un avenir meilleur. Jusqu'au jour où un ami lui apprend qu'elle serait la descendante de Harris Greenwood, un magnat du bois à la réputation sulfureuse. Commence alors un récit foisonnant et protéiforme dont les ramifications insoupçonnées font écho aux événements, aux drames et aux bouleversements qui ont façonné notre monde. Que nous restera-t-il lorsque le dernier arbre aura été abattu ?

Lorsque le dernier arbre, de Michael CHRISTIE
Mon Avis

La rentrée littéraire 2021 nous a offert ici un roman très original, qui met au premier plan de son histoire, les arbres. Alors évidemment, si vous êtes allergiques au discours à tendances écologiques, passez votre chemin. Mais sachez néanmoins que vous ratez une très belle lecture.
Son originalité réside aussi dans le fait que la chronologie de cette saga est inversée. L’histoire débute en 2038, nous ramène aux racines de l’histoire en 1908 pour finalement reprendre un cours chronologique classique jusqu’à 2038.
Ce récit démarre comme une dystopie, puis, doucement, la bascule se fait vers une saga familiale. Il invite énormément à la réflexion en dressant un état des lieux calamiteux de la vie terrestre dans ce futur proche. Le schéma narratif est ambitieux. Mettre en parallèle le déclin de la nature avec celui d’une cellule familiale est surprenant et original. C’est fait avec un bel équilibre entre le côté intrigue, romanesque et considérations écologiques.
La plume de cet auteur canadien est superbe, profonde et fluide. Elle s’attache à mettre en lumière Dame Nature à travers ses arbres mais aussi à retracer des décennies de saga familiale chaotique avec des personnages attachants et très emblématiques. Comment ne pas être suspendu à la destinée d’Everett et Gousse ? Ces deux personnages donnent un souffle épique à cette histoire. Globalement, la galerie de personnages imaginés par l’auteur est riche. Ils sont tout en complexité, parfois tortueux ; la plupart auront des destins marqués par le hasard et la fatalité. Ils seront l’occasion d’aborder les questions passionnantes que sont l’hérédité et l’émancipation. 
 

Lorsque le dernier arbre, de Michael CHRISTIE

La sémantique est ici très importante. Avec ce récit et des mots choisis en total harmonie avec le thème des arbres, l’auteur nous renvoie à notre infinie petitesse et à la brièveté de notre passage sur terre. Il y a donc un côté conte philosophique qui vient s’ajouter aux aspects romanesques de l’histoire.
Au final, ce roman est assez remarquable à tout point de vue : histoire, construction, personnages, plume etc. Une vraie belle réussite !

Info Auteur
Lorsque le dernier arbre, de Michael CHRISTIE

Michael Christie est né à Thunder Bay (ville de l'Ontario (Canada)) le 10/07/1976 et a aujourd'hui 45 ans.
Son premier recueil d'histoires, "Le jardin du mendiant" ("The Beggar's Garden") figurait parmi les finalistes du Prix Scotiabank Giller 2011 et parmi les finalistes du Rogers Writers' Trust Fiction Prize 2011.
Il revient en 2021 avec "Lorsque le dernier arbre", lauréat du Arthur Ellis Award for Best Novel.

Publié dans J'ai beaucoup aimé

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article