Une rose seule, de Muriel BARBERY

Publié le par Livres Emois Livres et Vous

Une rose seule, de Muriel BARBERY
RESUME

Rose arrive au Japon pour la première fois. Son père, qu’elle n’a jamais connu, est mort en laissant une lettre à son intention, et l’idée lui semble assez improbable pour qu’elle entreprenne, à l’appel d’un notaire, un si lointain voyage.
Accueillie à Kyōto, elle est conduite dans la demeure de celui qui fut, lui dit-on, un marchand d’art contemporain. Et dans cette proximité soudaine avec un passé confisqué, la jeune femme ressent tout d’abord amertume et colère. Mais Kyōto l’apprivoise et, chaque jour, guidée par Paul, l’assistant de son père, elle est invitée à découvrir une étrange cartographie, un itinéraire imaginé par le défunt, semé de temples et de jardins, d’émotions et de rencontres qui vont l’amener aux confins d’elle-même.

Mon Avis

Autant j’avais adoré « L’élégance du hérisson », autant celui-ci m’aura laissée de marbre. C’est vrai que déjà le décor (le Japon) ne m’attire pas forcément ; mais ce qui m’a le plus gênée, c’est le personnage de Rose auquel je n’ai pas du tout accroché.
Distante et froide, négative et renfrognée, elle ne suscite guère d’intérêt, encore moins de sympathie. Quant à son parcours et son histoire avec l’assistant de son père qui l’accueille, aucune originalité, aucun relief, une platitude infinie.
Reste des thèmes abordés intéressants : le deuil, la filiation, la rancœur, la dépression, le tout servi par une plume inspirée et toujours très poétique. Reste aussi la visite de Kyoto dans une ambiance contemplative à l’image des lieux. Mais que ce fut long (157 pages pourtant), que ce fut ennuyeux, que ce fut creux… Un roman qui ne me restera pas en mémoire…

Info Auteure

Muriel Barbery, née le 28 mai 1969 à Casablanca (Maroc), est une romancière française.
Ancienne élève de l'École normale supérieure, Muriel Barbery est professeur agrégée de philosophie et a enseigné à l'Institut universitaire de formation des maîtres (IUFM) de Saint-Malo.

Elle écrit son premier roman en 2000 "Une gourmandise" : un critique gastronomique à l'agonie essaie de retrouver un goût inconnu. C'est le succès de la rentrée littéraire. Il sera traduit en douze langues.

Son roman "L'Élégance du hérisson" est la surprise éditoriale de l’année 2006: il a en effet connu 50 réimpressions et s’était vendu à 600 000 exemplaires en octobre 2007, ayant aujourd'hui dépassé le million d'exemplaires et ayant occupé la première place des ventes trente semaines consécutives.

Ce roman a obtenu de nombreux prix (dont le Prix des libraires 2007) et a permis à son auteure de figurer dans le Top 10 des romanciers ayant vendu le plus de livres en 2007.

Après un séjour de deux ans au Japon et souhaitant rester dans l'ombre des médias et du public, elle vit loin de la pression médiatique. Revenue en Europe, elle a résidé à Amsterdam, puis s'est installée en Touraine.

En mars 2015, elle publie un nouveau roman "La vie des elfes."

Publié dans Déceptions

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article