Fleur de cadavre, d'Anne Mette HANCOCK

Publié le par Livres Emois Livres et Vous

Fleur de cadavre, d'Anne Mette HANCOCK
RESUME

« Puisqu’on me prive de ta présence, Héloïse, donne-moi au moins par tes mots la douce essence de ton être. »
Ces mots concluent les lettres qu’Heloise Kaldan, journaliste à Copenhague, reçoit régulièrement depuis quelque temps. Postées de France, elles sont signées d’une certaine Anna Kiel.
Heloise n’a aucun lien avec cette femme. Pourquoi celle-ci s’obstine-t-elle à lui écrire ? Que cherche-t-elle à lui dire ?
Trois ans plus tôt, Anna Kiel a égorgé un avocat de 37 ans. En cherchant à comprendre le mobile de ce meurtre, Heloise rouvre sans le savoir une page d’un passé qu’elle croyait définitivement tournée.

Mon Avis

Un titre très accrocheur, des retours de lecteurs très enthousiastes… il n’en fallait pas plus pour me mener sur le chemin de la tentation !

Fleur de cadavre, d'Anne Mette HANCOCK

Le démarrage de l’intrigue est très bon avec notamment le mystère autour des lettres que reçoit Heloïse. L’écriture d’un autre temps interroge, et que dire du fait que la destinataire ne connait pas l’expéditrice, et que cette dernière a égorgé un homme quelques années auparavant… Pourquoi s’immisce-t-elle ainsi dans la vie de la jeune journaliste ?
Je m’attendais alors à découvrir et à explorer des personnalités complexes et insoupçonnées… Or, il n’en fut rien et à la levée progressive du mystère, une part de déception ne m’a pas quittée jusqu’au dénouement final. L’originalité du début a fait place à une deuxième moitié beaucoup plus classique. Rien de novateur dans la direction prise par l’intrigue, c’est vu et revu et les quelques pointes de suspense à la fin ne suffisent pas à raviver la flamme… La narration est sans émotion et n’incite pas à l’attachement aux personnages, curieux vu le sujet qui appelle normalement beaucoup d’empathie.

Fleur de cadavre, d'Anne Mette HANCOCK

Quant à la fleur de cadavre, la fameuse « amorphophallus titanum », elle est juste l’occasion d’un sympathique cours de botanique. Le lien avec l’enquête est pour le moins ténu…
Au final, une impression de « déjà vu » et de manque d’inspiration. Si l’amorce nous fait inéluctablement penser à Millenium avec cette journaliste en punition et ce qui sera l’objet de l’enquête (j’en dévoile le moins possible quand même !), la comparaison est vite oubliée par le manque d’ambiance, de profondeur et de densité. Un RDV manqué de mon côté !

Info Auteure
Fleur de cadavre, d'Anne Mette HANCOCK

Anne Mette Hancock, née le 8 décembre 1979 à Gråsten au Danemark, est une romancière et une journaliste danoise. Elle publie son premier roman en 2017, Fleur de cadavre, il restera en tête des meilleures ventes au Danemark pendant plus de 16 semaines. Cette danoise s'est lancée dans le journalisme après des études histoires.
C'est une grande fan de thrillers américains comme ceux de Michael Connelly, Gillian Flynn, John Grisham ou encore Harlan Coben.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article