Entre Fauves, de Colin NIEL

Publié le par Livres Emois Livres et Vous

Entre Fauves, de Colin NIEL
RESUME

Martin est garde au parc national des Pyrénées. Il travaille notamment au suivi des ours. Mais depuis des mois, on n’a plus la moindre trace de Cannellito, le dernier plantigrade avec un peu de sang pyrénéen. Martin en est chaque jour plus convaincu : les chasseurs auront eu la peau de l’animal. Alors, lorsqu’il tombe sur un cliché montrant une jeune femme devant la dépouille d’un lion, arc de chasse en main, il est déterminé à la retrouver et la livrer en pâture à l’opinion publique. Même si d’elle, il ne connaît qu’un pseudonyme sur les réseaux sociaux : Leg Holas.

Entre Fauves, de Colin NIEL
Mon Avis

Avec ce polar, je rentre dans la chouette aventure pour laquelle j’ai été retenue ; définir avec beaucoup d’autres lecteurs qui remportera le Prix des Lecteurs Livre de Poche catégorie Polar. Sélectionnée en tant que membre du Jury pour le Prix 2022, je me suis attelée avec joie à la lecture de ce livre « Entre fauves », le premier des 19 que je vais recevoir.

Entre Fauves, de Colin NIEL
Entre Fauves, de Colin NIEL

Avec ce livre, nous allons voyager entre la Namibie et les Pyrénées pour vivre une double traque et une mise en parallèle très habile, où parfois les rôles finissent par être inversés. Le sujet est sensible et assez heurtant pour moi mais comme je connais les convictions de Colin Niel, je m’accroche bien que piquée au vif !
C’est une photo diffusée en masse sur les réseaux sociaux mettant en scène une chasseuse et son « trophée », qui va mettre le feu aux poudres et provoquer l’obsession de Martin. Celui-ci est garde au Parc National des Pyrénées. Plutôt solitaire et assez arrogant, il apparaît que ses difficultés relationnelles ont pour origine ses engagements vers la protection animale et environnementale. Il se sent exclu et incompris mais il faut dire que les moyens qu’il utilise et sa radicalité le desservent et marginalisent.

Entre Fauves, de Colin NIEL

Puis, le personnage d’Apolline fait son apparition. 20 ans, issue d’un milieu bourgeois, son papa l’a très jeune initiée à la chasse, elle est aujourd’hui une jeune femme atypique pour son époque, totalement hermétique aux réseaux sociaux, elle pratique des activités sportives de nature ainsi que le tire à l’arc. Elle aussi, à sa façon, mène une vie assez marginale par rapport aux jeunes de sa génération. Nous la suivrons en Namibie tout d’abord, où elle se met en chasse après un lion « nuisible » aux populations locales.
Que ce soit Martin ou Apolline, la distance reste de mise. Comment apprécier cette jeune femme qui vit la chasse à l’état primaire et possède une vision technique et experte de chaque étape. J’exècre la chasse alors imaginez ma tête en lisant toute la passion et l’euphorie qui l’habitent dans ses moments de chasse. Comment peut-elle s’extasier devant les beautés animales qu’elle traque à mort ? Je ressens comme un immense paradoxe : tuer ce que l’on admire, prélever une beauté terrestre au risque de la voir disparaitre, risquer ainsi de créer le déséquilibre… 
Martin n’est pas en reste question ambiguïté ! Si on a envie de partager ses aspirations, son arrogance, son égo et ses méthodes le rendent bien moins sympathique. Tous les deux possèdent un sentiment de toute-puissance et de soif de pouvoir qui dérangent.

Entre Fauves, de Colin NIEL

Heureusement, deux autres voix seront au cœur de la narration avec celle, bien plus chaleureuse de Komuti, un jeune Himba, et celle de Charles, le Lion. A travers eux, c’est un rapport de force très inégal qui ressort, avec une humanité et une empathie qui contrastent avec les visions de traque et de vengeance des autres.
Avec sa construction chronologique habile, ce roman noir évite toute vision manichéenne de la chasse. L’auteur a campé des personnages complexes et ambigus, qui ne sont pas là pour plaire mais bien pour nous amener à réfléchir sur ce sujet hautement sensible, voire polémique, qu’est la chasse mais aussi sur les méthodes mises en œuvre pour la protection animale. L’auteur étaye son récit de nombreux détails sur les techniques de tir… Cela fera sans doute le bonheur des aficionados, mais j’y suis restée totalement hermétique et l’ennui m’a parfois assaillie…
Le style est parfois inégal mais globalement recherché. Quelques lourdeurs, notamment lorsque l’auteur porte la voie de Charles. Heureusement, ce n’est qu’épisodique et la plume riche et affûtée sert énormément les engagements de chacun. La travail de documentation et de consultation d’experts est visible et apporte réalisme et crédibilité. Un roman loin d’être parfait à mon goût, mais qui est riche d’enseignements et qui apporte des points de vue et des visions permettant à chacun de se forger son opinion. Très intéressant donc ! 

Info Auteur
Entre Fauves, de Colin NIEL

Colin Niel est né le 16 décembre 1976 à Clamart et est un romancier français, auteur de romans noirs.
Ingénieur agronome, ingénieur du génie rural et des eaux et forêts, diplômé d'études approfondies en biologie de l'évolution et écologie, Colin Niel a travaillé pendant douze ans dans la préservation de la biodiversité. Il a vécu plusieurs années en Guyane française, où il a notamment été chef de mission pour la création du parc amazonien de Guyane, mais aussi à Paris, à Lille, à Montpellier, en Guadeloupe où il fut directeur adjoint du parc national de la Guadeloupe.
Sa série guyanaise multiprimée, « Les Hamacs de carton » (2012), « Ce qui reste en forêt » (2013), « Obia »(2015) et « Sur le ciel effondré » (2018), met en scène le personnage d’André Anato, un gendarme noir-marron à la recherche de ses origines. En 2019, il signe avec le photographe guyanais Karl Joseph « La Guyane du capitaine Anato », un livre-photo dans lequel on retrouve plusieurs personnages de ces 4 romans à travers 12 nouvelles inédites.
En 2017, il publie « Seules les bêtes », un roman qui ne fait pas partie de cette série, et qui plonge le lecteur dans la solitude du monde rural sur les causses, roman lui aussi plusieurs fois récompensé et adapté pour le cinéma par le réalisateur Dominik Moll.
Le 2 septembre 2020, parait « Entre fauves », thriller choral entre désert de Namibie et vallées pyrénéennes, qui explore les relations entre hommes et grands prédateurs, et l'instinct de chasse niché en chaque être humain.
Colin Niel vit actuellement à Marseille, où il se consacre à l'écriture.

Publié dans J'ai beaucoup aimé

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article