L'âme du chasseur, de Deon MEYER

Publié le par Livres Emois Livres et Vous

L'âme du chasseur, de Deon MEYER
RESUME

Véritable force de la nature, "P'tit" Mpayipheli fut un agent des services secrets sudafricains. Depuis le changement de régime, il s'est refait une vie honorable et paisible. Mais un jour la fille d'un vieux camarade de lutte lui demande son aide: son père a été enlevé et ses ravisseurs exigent une rançon bien particulière. Que faire? Renouer avec un passé de meurtres et de corruption pour sauver son ami ou le laisser tomber pour protéger sa nouvelle existence?

L'âme du chasseur, de Deon MEYER
Mon Avis

Une éternité presque que ce livre était dans ma PAL. J’avais adoré une première lecture de cet auteur intitulée « 13 heures » (chronique ici) et c’est d’ailleurs à cette époque que j’avais acheté ce livre.
Comme toujours, l’auteur plonge son lecteur au cœur de l’Afrique du Sud, son pays. Thobela, un ancien agent infiltré au passé plus que trouble, se voit sollicité par la fille d’un ancien compagnon de grande confiance. Bien que totalement rangé et vivant une routine des plus calmes et douces, il ne peut refuser de venir en aide à son ami – question de loyauté – et se retrouve à devoir apporter à celui-ci des dossiers ultra-sensibles. Rapidement en fuite à moto, police et services secrets se mettent à le traquer.

L'âme du chasseur, de Deon MEYER

Et c’est là que ma lecture est devenue difficile car outre les longueurs narratives autour de cette longue fuite à moto, la multiplication des acteurs aux fonctions pas toujours claires est venue me perdre. Un véritable imbroglio de services et d’entités officiels (ou non) s’est invité... des acronymes à n’en plus finir, trop de digressions, trop de personnages, trop de points de vue qui embrouillent, ralentissent le rythme de ce qui aurait dû être une course poursuite haletante. Cette fuite à moto manque clairement de pep’s et il m’a fallu pas mal de motivation pour aller au bout de cette histoire.
Ce livre est plus un roman d’espionnage qu’un thriller. Il a malgré tout le mérite de nous éclairer sur les rouages politiques et étatiques de l’Afrique du Sud pendant et après l’Apartheid. A découvrit donc au moins pour cet aspect !

Info Auteur
L'âme du chasseur, de Deon MEYER

Deon Meyer, né le 4 juillet 1958 à Paarl, est un scénariste, réalisateur et auteur de romans policiers sud-africain. Il écrit en afrikaans.
Il passe son enfance à Klerksdorp, dans la province du Nord-Ouest, région des mines d'or. Il fait ses études à l'Université du Nord-Ouest à Potchefstroom avant de travailler comme journaliste pour "Die Volkablad", quotidien afrikaner de Bloemfontein. Il est ensuite correspondant de presse, puis rédacteur en publicité.
Son premier roman, "Wie met vuur speel", paraît en 1994, mais il n'est pas traduit en anglais. Ses œuvres suivantes ont été traduites dans plusieurs langues. Elles reflètent la diversité culturelle de l'Afrique du Sud contemporaine, ses tensions et ses efforts pour vaincre le sous-développement.
Au début de l'année 1999, il fonde la compagnie Internet, New Media Digital, une division de New Media Publishing.
"Jusqu'au dernier" ("Feniks", 1996/"Dead Before Dying", 1999) fait connaître Deon Meyer et lui vaut, en France, le Grand Prix de littérature policière-Romans étrangers 2003.
"Les soldats de l'aube" ("Dead at Daybreak", 2000), remporte en France le Prix Mystère de la critique du meilleur roman étranger en 2004.
Il est également l'auteur de scénarios pour le cinéma et pour la télévision sud-africaine. En 2013, il écrit et réalise le film "Die Laaste Tango".
Marié et père de quatre enfants, Meyer a longtemps été résident de Melkbosstrand, un village résidentiel historique de la municipalité du Cap, sur la côte ouest, à 35 km au nord du Cap. Il vit avec sa femme à Stellenbosch.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article