HHhH, de Laurent BINET

Publié le par Le Monde de Sylvie

RESUME :hhhh

 

A Prague, en 1942, deux hommes doivent en tuer un troisième. C'est l'opération " Anthropoïde " : deux parachutistes tchécoslovaques envoyés par Londres sont chargés d'assassiner Reinhard Heydrich, chef de la Gestapo, chef des services secrets nazis, planificateur de la solution finale, " le bourreau de Prague ", " la bête blonde ", " l'homme le plus dangereux du IIIe Reich ". Heydrich était le chef d'Eichmann et le bras droit d'Himmler, mais chez les SS, on disait : " HHhH ". Himmlers Hirn heisst Heydrich - le cerveau d'Himmler s'appelle Heydrich. Tous les personnages de ce livre ont existé ou existent encore. Tous les faits relatés sont authentiques. Mais derrière les préparatifs de l'attentat, une autre guerre se fait jour, celle que livre la fiction romanesque à la vérité historique. L'auteur, emporté par son sujet, doit résister à la tentation de romancer. Il faut bien, pourtant, mener l'histoire à son terme.

 

Mon Avis

J'étais impatiente de commencer ce livre car le sujet était hautement intéressant : Heydrich, la décision finale, l'occupation en Tchécoslovaquie... vraiment, ce livre ne pouvait être que passionnant.

Sauf que, c'était sans compter le style rédactionnel très désagréable de l'auteur. Je n'ai pas du tout apprécié les sempiternelles digressions de l'auteur qui entrecoupaient le récit : elles auraient pu être informatives, ou même ironiques et ainsi ménager des pauses dans le récit dramatique. Mais non, combien de fois l'auteur ne dit-il pas qu'il ne sait pas, que c'est sans doute ainsi que cela s'est passé mais qu'il ne sait pas, et ainsi de suite... Les états d'âme de l'auteur (parfois je me suis même demandé si le sujet était Heydrich ou Binet !!?), son obsession de la fiction largement dépassée par l'histoire, ses contradictions nombreuses, ses hésitations ont rendu la lecture plus que laborieuse. Pourquoi tous ces nombreux détails ouvertement infondés et inexistants ?

Par ailleurs, le style est ennuyeux, très scolaire genre cours d'histoire géographie. En plus, l'auteur se montre à plusieurs reprises extrêmement prétentieux vis à vis d'autres écrivains ayant écrit sur le sujet ; j'ai trouvé cela déplaisant et carrément déplacé...

Je suis allée jusqu'au bout car au 3/4 du livre se déroule (enfin !) l'événement majeur de l'histoire (l'attentat) et que du coup, le récit en a été relancé. Mais, bon, j'ai été très déçue par le traitement de ces événements si importants. 

 

 

Publié dans Les déceptions !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
L
Comme toi le ton de l'auteur m'a déplu au début de ma lecture, mais "en me forçant un peu" (je déteste abandonner une lecture) j'ai fini par apprécier ce roman... Dommage que ce ne soit pas ton cas<br /> !
Répondre
L
<br /> <br /> Non vraiment, je suis passée au travers...<br /> <br /> <br /> <br />
E
Tu as raison il y a du bon et du moins bon mais je l'ai quand m^me trouvé impressionnant
Répondre
M
J'ai souvent hésité à le lire, très tentée par le sujet mais j'avais une réserve venue de je ne sais où !!! ...Maintenant je sais qu'il n'y a plus à hésiter !
Répondre
L
<br /> <br /> Même si ce livre a été très apprécié et a reçu quelques récompenses, beaucoup de gens ont eu le même ressenti que moi, et ont été agacés par le ton de l'auteur. Une grande déception, je ne<br /> m'attendais pas du tout à ce type de récit...<br /> <br /> <br /> <br />