L'Homme Chauve-Souris, de Jo NESBO

Publié le par Le Monde de Sylvie

RESUMEL'homme-chauve-souris

Une jeune Norvégienne est retrouvée assassinée à Sydney, en Australie. Harry Hole, de la police d'Oslo, est envoyé sur place pour participer à l'enquête menée par ses collègues australiens. Tandis que Harry fait connaissance avec une autre culture, les meurtres se multiplient. Les soupçons portent bientôt sur le monde interlope de Sydney, sa vie nocturne, mais amène aussi Harry à se pencher sur les légendes aborigènes et l'histoire de l'Australie. Et par la même occasion de faire le point, sur ses obsessions, ses erreurs professionnelles, ses mauvais penchants, et son rapport aux femmes.

 

Mon Avis

J'étais assez impatiente de démarrer cette lecture car je lorgnais depuis longtemps sur ce nouvel enquêteur venu de Nord, Harry Hole. Bon que dire ? Le livre n'a pas été à la hauteur de mes attentes. Certes, l'intrigue est très bien mise en place, mais très vite, le sujet du livre dévie de l'enquête pour se porter sur l'histoire et la société australienne. Pendant une (trop !) grande partie du livre, l'enquête est secondaire et le sujet devient la condition et la spolliation des aborigènes, leurs coutumes, Sydney et sa communauté gay etc. Pas inintéressant en soi, mais j'ai vraiment trouvé très long toutes ces descriptions qui détournent le lecteur de l'enquête - je trouve qu'Indridason avec son Erlendur le fait de façon bien moins ennuyeuse et relie bien mieux sa contextualisation à son enquête. Ce n'est qu'au 3/4 du bouquin qu'un rebondissement a réussi à me convaincre d'aller au bout - j'avoue que je peinais avant ! - sans pour autant que la chute m'apparaisse convaincante, j'ai trouvé le dénouement plutôt convenu. Du coup, je voulais m'attaquer à une autre enquête de Harry Hole "Le léopard" mais j'avoue que je suis freinée dans mon élan, sans doute déçue par cette première histoire. Si quelqu'un l'a lue, je ne demande qu'à être convaincue ...

Publié dans Les déceptions !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article