Photo de Groupe au Bord du Fleuve, d'Emmanuel DONGALA

Publié le par Le Monde de Sylvie

RESUME :

Photo de groupeElles sont une quinzaine à casser des blocs de pierre dans une carrière au bord d'un fleuve africain, et elles ont décidé ensemble de vendre le sac de gravier plus cher désormais. L'enjeu de cette lutte n'est pas seulement l'argent et sa faculté de transformer les rêves en projets - recommencer des études, ouvrir un commerce, prendre soin de sa famille... Malgré des vies marquées par la pauvreté, la guerre, l'oppression au travail, les violences sexuelles et domestiques, les « casseuses de cailloux » découvrent la force collective et retrouvent l'espoir. Cette journée ne sera pas comme les autres, et les suivantes pourraient bien bouleverser leur existence à toutes, à défaut de changer le monde.

 coup de coeur best of1

Mon Avis

D'emblée ce qui surprend dans ce roman, c'est la narration à la 2ème personne du singulier ; procédé plutôt inhabituel mais original qui donne le sentiment d'être spectateur et qui créé tout de suite un lien entre le lecteur de l'héroïne, Méré. Et elle n'est pas banale cette héroïne, ni d'ailleurs ses comparses, pour lesquelles l'empathie est immédiate tant leurs vies à toutes sont difficiles et insupportables.

C'est l'histoire d'un dur combat, un combat particulièrement inégal que ces femmes vont mener dans une grande solidarité. Face à tous les coups durs, les trahisons, les perversions, elles tentent de maintenir le cap de leur revendication pourtant si légitime : être simplement payées à la juste valeur de leur pénible travail de "casseuses de pierre".

Chacune à sa façon, va se révéler pendant ce combat et tout particulièrement, Méré. Elle est l'une des rares femmes instruites de ce groupe, et ce sont les revers successifs de son parcours de vie qui l'ont mené là où elle n'aurait jamais dû aller. Désignée comme leader, elle va puiser dans son histoire personnelle, les ressources et la sagesse nécessaires pour conduire intelligemment cette lutte commune ; s'appuyant les unes sur les autres, elles vont prendre de l'assurance et s'avérer bien moins sottes et ignorantes que ne le pensent les autorités de l'état. Avec bon sens, intégrité et solidarité, elles entendent bien tenir tête, et ce au péril de leur vie.

Au travers de cette lutte, c'est une Afrique gangrénée par la corruption et piégée par le poids de ses traditions qui nous est présentée ; une Afrique bien peu exotique, où la femme n'est qu'une esclave et le simple objet sexuel des hommes, et ce à tous les niveaux de la société.

Entre luttes de pouvoirs, fossé grandissant entre les plus riches et les plus pauvres, déni de la réalité (notamment l'aveuglement vis à vis du Sida), il est bien difficile d'être optimiste pour l'avenir de l'Afrique...

Avec sa touche de romanesque et de l'humour savamment dosé, ce roman nous conte l'histoire d'une lutte contre l'exploitation humaine, contre la corruption, contre le machisme mais aussi et surtout, pour la justice, la reconnaissance des droits des femmes, et la dignité de tous. Un roman profondément humaniste qui m'a déchiré le cœur tellement l'histoire de ces femmes est bouleversante ; ce livre est un gros gros coup de cœur complètement inattendu car je n'avais jamais entendu parlé de ce livre. Je le recommande vraiment à vous tous qui lirez cette chronique. Chapeau M. Dongala, car il est bien réconfortant de voir que c'est un homme de ce pays qui a écrit un tel roman dénonçant la condition des femmes au Congo. Si seulement, d'autres pouvaient prendre exemple pour que cette cause cesse d'en être une, et que ce pays, et même tout le continent en sortent grandis !

 

 

Publié dans J'ai adoré !!!

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
E
A la lecture de ton avis, je me dois de le noter ;-)
Répondre
L


Oui, tu peux le mettre dans ta liste de futures lectures car c'est vraiment un superbe roman... Bises



F
J'ai vu ce livre sur différents blogs, mais la couverture et le titre ne me donnaient pas envie de le lire. Mais avec ton commentaire très enthousiaste,je vais changer d'avis et essayer de le
prendre à ma bibliothèque s'ils l'ont. J'avais l'impression que c'était un livre pas facile à lire. En tous les cas, je trouve que tu l'as vite lu. des bises pluvieuses !
Répondre
L


J'avoue que ni le titre ni la couverture ne me tentaient, et je ne l'aurais sans doute jamais emprunté à ma bibliothèque si on ne me l'avait pas chaudement recommandé. C'est une lecture très
accessible et véritablement passionnante. Je n'ai pas fini de le recommander autour de moi ! Bises et bon début de semaine Florence.



C
ah ! je suis ravie que tu l'aies aimé autant que moi ! !
belle soirée ! clairette
Répondre
L


Oui un vrai bijou à partager ! Bises