Prédation, de Jérôme CAMUT et Nathalie HUG

Publié le par Le Monde de Sylvie

RESUME

PrédationUn cadavre dénudé est découvert dans une friche industrielle, la main droite déchiquetée. Un homme se tire une balle en pleine tête, dans un centre commercial bondé. Un jeune père, dressé comme un chien, est tourmenté sans relâche au fond d'un cachot sans porte ni fenêtre. Aucune piste, aucun lien, aucun mobile... Qui sont ces hommes ? Pourquoi ont-ils été choisis ? Pour quelle mise à mort aberrante ? Prédation entrouvre la porte d'un univers imprévisible et angoissant, étrangement en prise avec les faits divers les plus choquants de notre époque.

 

Mon Avis

 

"Prédation" est le premier tome d'une trilogie appelée "Les voies de l'ombre". Particularité du thriller, et pas des moindres, il est écrit à 4 mains par Jérôme Camus et Nathalie Hug. Belle prouesse vraiment, car l'écriture est très riche et affinée, ce qui n'est pas toujours le cas dans les thrillers. Le style est convaincant, certaines parties se lisent comme un bon roman auquel on y rajoute toute la noirceur d'une histoire en tout point palpitante et super bien ficelée.

Voici donc un excellentissime thriller, dans la lignée des Thilliez, Favan et autres Giebel. Je le dis souvent, mais vraiment, nos auteurs français de thrillers n'ont rien à envier à leurs homologues étrangers tant leurs univers et la psychologie des personnages sont travaillés.

Si le personnage du policier n'a rien d'exceptionnel, il est même quelque peu caricatural, il est malgré cela très bien campé et son parcours intéressant, donc on le suit avec attention et attachement.

La vraie grande attraction de ce thriller est bien entendu Kurtz, un esprit tordu et machiavélique à souhait, qui par ses multiples facettes entraîne le lecteur dans les bas-fonds de l'inhumanité. Foncièrement amoral et pervers, Kurtz joue avec les nerfs. Il est imprévisible et vicieux, terrifiant dans son entreprise de dressage humain... quand une intelligence déviante surpasse la maladie, on atteint les sommets de la cruauté.

 

Je ne m'attarde pas sur l'intrigue, je préfère laisser aux amateurs l'envie de s'imprégner, se laisser balader et surtout se laisser surprendre par l'univers malsain des auteurs. Car côté surprise, le lecteur est servi, les retournements de situation sont nombreux et la fin de ce premier tome est tout simplement époustouflante !

Publié dans J'ai adoré !!!

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
E
Je n'ai encore jamais lu ces auteurs mais j'en ai un sur ma PAL mais je ne me souviens plus lequel...
Répondre
L
<br /> <br /> Très efficace, je viens de m'acheter la suite...<br /> <br /> <br /> <br />