Seul le silence, de R.J ELLORY

Publié le par Le Monde de Sylvie

RESUME

seul le silenceJoseph a douze ans lorsqu'il découvre dans son village de Géorgie le corps d'une fillette assassinée. Une des premières victimes d'une longue série de crimes. Des années plus tard, alors que l'affaire semble enfin élucidée, Joseph s'installe à New-York. Mais, de nouveau, les meurtres d'enfants se multiplient...

Pour exorciser ses démons, Joseph part à la recherche de ce tueur qui le hante. Avec ce récit crépusculaire à la noirceur absolue, R.J. Ellory évoque autant William Styron que Truman Capote par la puissance de son écriture et la complexité des émotions qu'il met en jeu.

 

Mon Avis

Si la présence d’un serial killer et de l’intrigue qui va avec, pourrait amener à qualifier ce livre de thriller, je pense que ce n’est pas tout à fait exact, et je dirais plutôt que ce brillant récit est un roman noir, avant tout.

Quel style, et quelle construction autour de cette personnalité incroyable qu’est Joseph Vaughan… L’histoire est passionnante grâce à une intrigue qui nous laisse dans le doute jusqu’au bout, mais aussi grâce à la plongée dans l’Amérique des années 40, 50 et 60. Toute l’évolution du pays est magnifiquement décrite, c’est un vrai récit historique, notamment la période de la seconde guerre mondiale et sa perception par les américains, si loin du cœur des événements. Le climat de défiance vis-à-vis des étrangers, la peur de la différence, le racisme mais aussi l’ignorance, conduiront petit à petit à accentuer le climat de suspicion autour de tous les protagonistes. La psychologie prend une part prépondérante dans ce roman : le lecteur en vient à s’interroger sur les traumatismes de l’enfance et le lourd tribut qui peut en découler, les choix d’adulte pour exorciser ces traumatismes : se taire ou s’exprimer comme le fait le héros par le biais de l’écriture… et que dire de la part de malédiction qui plane autour du destin de Joseph et qui intensifie le suspens.

C’est noir, oppressant, empreint d’une injustice stupéfiante. Avant d’être un thriller ou un polar noir, c’est une œuvre littéraire magistrale qui n’est pas sans rappeler un certain Steinbeck…

 

Et pour vous mettre l'eau à la bouche, cette petite bande annonce...



Publié dans J'ai adoré !!!

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
S
Je l'ai offert à Noel, j'espère que la personne aimera. Je ne l'ai pas lu mais il me tente bien.
Répondre
L
<br /> <br /> Oui je pense qu'elle appréciera, c'est passionnant et très bien écrit...<br /> <br /> <br /> <br />
A
Oh la !!! du noir de noir ... en série ... je vais attendre un peu avant de lire ça, moi.:O)<br /> Merci pour la chronique.
Répondre
L
<br /> <br /> Avec plaisir ... Merci de me lire. Bonne soirée !<br /> <br /> <br /> <br />
C
ça a donc l'air pas mal ...<br /> tu veux bien ajouter le nombre de pages de tes bouquins , qu'on sache s'il faut s'attendre à un pavé ou à un ptit livre vite lu ? Merci Sylvie !<br /> clairette
Répondre
L
<br /> <br /> Pas de souci Clairette, je penserai à noter le nombre de pages afin que chacun puisse se faire une idée... Pour le coup, OUI, c'est un joli pavé de 602 pages en poches !<br /> <br /> <br /> <br />