W3, le Sourire des Pendus, de Nathalie HUG et Jérôme CAMUT

Publié le par Le Monde de Sylvie

RESUME

W3Lara Mendès, jeune chroniqueuse télé, enquête sur le marché du sexe et ses déviances. Elle disparaît sur un parking d'autoroute...

Désemparés par la lenteur de l'enquête, ses proches reçoivent le soutien de Léon Castel, fondateur d'une association de victimes. Sa fille Sookie, policière hors norme, a enquêté sur une triple pendaison qui semble liée à cette affaire.

Qui a enlevé Lara ? Pourquoi ? Où sont passés ces enfants et ces jeunes femmes dont les portraits s'affichent depuis des mois, parfois des années, sur les murs des gares et des commissariats ? Réseaux criminels ou tueurs isolés ? 

 

Mon Avis

Un grand BRAVO à Nathalie Hug et Jérôme Camut pour ce phénoménal thriller. Et c’est à juste titre d’ailleurs, que ce thriller vient de recevoir le prix des lecteurs 2014 catégorie policier, par les éditions « Le livre de poche ». Amplement méritée cette récompense !

Tout y est dans ce livre. Le rythme tout d’abord… 900 pages menées tambour battant, sans temps mort, avec des courts chapitres mettant en scène les différents personnages de façon simultanée. Cela donne une cadence soutenue à l’histoire, on reste « pendu » au fil de l’intrigue et des multiples rebondissements.

L’histoire est brillante et d’un réalisme saisissant. Les auteurs passent au peigne fin les dérives de notre société : les pratiques sexuelles déviantes, l’imposture médiatique, les dysfonctionnements de la justice, c’est vraiment un livre ouvert sur notre société décadente qui parvient tout de même à se positionner dans son objectif de divertissement.

Les personnages multiples de cette histoire sont formidablement campés. Vraiment, c’est affiné dans les portraits, dans les parcours de vie, dans l’affect, bref, on s’attache à tous les protagonistes - que ce soit dans l’estime ou dans la haine.

Plusieurs intrigues jalonnent ce récit avec une montée en puissance progressive qui crée une véritable addiction. Malgré la complexité des affaires, le récit est très bien construit, tout est ficelé aux millimètres et vraiment, la lecture est fluide et rapide.

L’issue est tout de même un peu frustrante puisque la porte ne se referme pas complètement… une part de l’histoire semble résolue mais pas de façon complète. Une suite est attendue qui mettra en scène les mêmes personnages et forcément, quand on l’a lu, on a très très hâte de découvrir la suite.

 

Vraiment ce livre est très fort, très glauque aussi donc âmes sensibles, passez votre chemin… Ce couple d’auteurs est tout à fait dans la veine des Giebel, Favan, Thilliez, Minnier, Férey et autres. Une génération d’auteurs très prolifiques qui nous offrent à chaque fois des récits de très grande qualité.

Ne sachant pas quand W3, tome 2 sortira, je vais me rabattre bientôt sur « Stigmate » la suite de leur précédente trilogie « Les voies de l’ombre » dont j’avais également adoré le 1er volet.

 

Et pour vous donner envie - ou pas selon si vous aimez ce style de récits - voici la chronique de David Medioni de la Griffe Noire.


Publié dans J'ai adoré !!!

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
A
900 pages !!!<br /> Waouh ! Je ne sais pas si mon petit coeur tiendrait la route :D
Répondre
L
<br /> <br /> Bon 883 exactement, mais franchement, on ne les voit pas passer !!<br /> <br /> <br /> <br />
E
Il a l'air extra, j'ai un livre d'eux dans ma PAL mais je ne sais plus lequel.
Répondre
L
<br /> <br /> En tout cas, celui-ci n'est pas banal !!<br /> <br /> <br /> <br />
F
Penses-tu que ce style de roman pourrait me plaire ? moi qui ne suis pas du tout polar ? Mais tu donnes tellement envie de le lire et d'être comme toi accrochée sur 900 pages. bises
Répondre
L
<br /> <br /> Tu ne risques pas grand chose à essayer. L'histoire est captivante et l'intérêt ne réside pas que dans l'intriguer. La vision de la société y est intéressante aussi. Bises Florence !<br /> <br /> <br /> <br />