Vous n'aurez pas ma haine, d'Antoine LEIRIS

Publié le par Le Monde de Sylvie

Vous n'aurez pas ma haine, d'Antoine LEIRIS

RESUME

Antoine Leiris a perdu sa femme, Hélène Muyal-Leiris, le 13 novembre 2015, assassinée au Bataclan. Accablé par la perte, il n’a qu’une arme : sa plume.

À l’image de la lueur d’espoir et de douceur que fut sa lettre « Vous n’aurez pas ma haine », publiée au lendemain des attentats, il nous raconte ici comment, malgré tout, la vie doit continuer.

C’est ce quotidien, meurtri mais tendre, entre un père et son fils, qu’il nous offre. Un témoignage bouleversant.

Mon Avis

Ce petit livre est un concentré d’émotions intenses… A partir d’un texte superbement écrit et bouleversant, le lecteur se voit offrir, non pas la haine, mais bien une véritable déclaration d’amour et une récusation de toute colère… au bout du compte, c’est une bouffée d’air optimiste qui vient à nous, une bouffée dont chacun devrait respirer un peu et s’inspirer…

Car vivre un tel drame pousserait la plupart d’entre nous au fin fond des limbes. Alors qu’ici, Antoine Leiris parvient à se servir de cette catastrophe humaine comme d’un tremplin pour mener un combat sans arme, avec juste l’Amour et l’envie de se démultiplier pour offrir à son fils tout ce dont des lâches l’ont privé... Le défi de remplacer la maman si injustement enlevée est difficile mais ce qui aurait dû le détruire, le renforce et la vie reprend tout doucement le dessus. Des mots simples, des mots vrais et profonds qui nous brouillent la vue tout au long de cette lecture. Car on a le cœur gros et serré face à un tel récit… relativiser notre quotidien devient une évidence.

On ne peut qu’admirer la force de ce père ; l’Amour passé, l’Amour présent et l’Amour futur sont les fils conducteurs de son aventure quotidienne à surmonter ce drame… d’autres auraient choisi la haine, lui non, cela force le respect et redonne espoir dans l’âme humaine.

On ne ressort pas indemne d’une telle lecture, pas sûre d’ailleurs que ma chronique soit à la hauteur de la qualité et de l’intensité de ce récit… Merci Monsieur Leiris pour ce témoignage sincère et tellement important en ces temps de noirceur… la vie continue même après le pire, à force d’Amour et non pas de haine… quel beau message. Encore merci.

Publié dans J'ai adoré !!!

Commenter cet article

Emma 08/03/2017 12:38

Une lecture certainement difficile, je ne suis pas sûre de le lire même si je suis persuadée de rater quelque chose.

Le Monde de Sylvie 08/03/2017 13:29

Je comprends, la charge émotionnelle est forte... et bien entendu, ça remue à l'intérieur... Bises